// Accueil / Les billets Injeno / Trucs & astuces au quotidien / Tranches de vie de Hugo – Un lève-personne pour encore plus de confort !
Tranches de vie de Hugo – Un lève-personne pour encore plus de confort !
Ecrit par Alexandra Vanhille le 16 mars 2009

Hugo grandit et grossit, ce qui dernièrement m’a malheureusement valu un lumbago. Le médecin m’a donc prescrit un lève-personne car j’ai de plus en plus de mal à porter mon petit graçon suite à mes antécédents médicaux : je suis physiquement fatiguée et les douleurs du dos ne cèdent pas.

Néanmoins même si je sais l’intérêt d'un lève-personne, il m’est difficile d’accepter le fait que j’en ai besoin. Sa présence me donne l’impression de ne plus savoir bien m’occuper de Hugo et d’être dépossédée des moments de câlins lorsque je le tenais dans les bras...

Mais le constat est que ce lève-personne est d’une aide très précieuse puisqu’il me facilite la vie. L’inconvénient par contre est que le temps est plus long lors des transferts mais cela me permet de dialoguer avec Hugo qui lui a l’air d’apprécier la position d’apesanteur.

 

Le lève-personne me permet donc de transférer Hugo d’un endroit à un autre tout en me soulageant. C’est un appareil très fiable, pratique, adapté à la nature des difficultés motrices de Hugo.

 

Le choix du lève-personne est guidé par l’évaluation des besoins qui s’effectue selon chaque cas avec le médecin, l’ergothérapeute, le technicien. Le choix du type de l’appareil varie selon la taille, le poids, la nature du déficit moteur, les limitations articulaires, la tonicité des différentes parties du corps (pour le cas de Hugo, la tête et le dos doivent être soutenus), l’existence de douleurs, les possibilités de participation de la personne aux transferts (pour Hugo, il ne peut prendre appui ni sur ses bras, ni sur ses jambes).

Plusieurs caractéristiques influencent le choix de la sangle (élément de soutien du corps lors du transfert). Le médecin ou le technicien préconise le type de sangle selon la personne : les formes (sangles standard, spéciales toilettes, hamac, à jambes séparées, avec têtière, renforcées avec baleines, etc.). Le tissu, en maille pour le bain ou extensible, en toile universelle pour les transferts habituelles. La taille : S (Small), M (Médium), L (Large), XL (X-tra-Large). Certaines sangles sont fabriquées sur mesures. Les sangles sont lavables comme tout textile. Solides et résistantes, elles s’utilisent plusieurs années. On peut posséder plusieurs sangles pour des besoins différents, par exemple, une pour le bain et une pour les autres transferts.

Lors de l’installation du lève-personne, le technicien vous apprend à vous en servir. Attention de bien respecter la position de la sangle sur la barre de préhension, la façon de pousser le dispositif. Les essais du matériel se passent généralement en 2 temps. Le premier essai s’est déroulé chez le fournisseur avec le technicien. L’autre essai a eu lieu à notre domicile. Le technicien nous apprend comment installer Hugo sur la sangle, amener le lève-personne, fixer la sangle sur la barre de préhension puis la soulever avec la télécommande sans heurter les éléments de structure, arrêter le dispositif en cas d’urgence… Ces essais en situation réelle servent à confirmer que l’aide technique choisie est la mieux adaptée. En particulier, c’est l’encombrement, la maniabilité et la sécurité qui sont testés.

L’avantage d’un lève-personne mobile (sur roues), c’est qu’on peut effectuer les déplacements à un petit espace (exemple dans la même pièce entre le lit et le fauteuil roulant) ou plus longs (d’une pièce à l’autre). On peut aussi utiliser le lève-personne pour assurer le transfert dans la voiture.

Par contre, les pièces dans lesquelles va circuler le lève-personne doivent être grandes, vu l’encombrement de la base sur roues. L’écartement de la base sur roues peut varier pour passer sous le fauteuil ou de chaque côté, il faut s’assurer qu’il est possible de glisser les roues sous le lit ou sous la table à langer. C’est pourquoi, nous avons fait des demandes de logement pour un appartement ou une maison plus grande ou mieux adapter à l’handicap car le lève-personne ne passe pas dans la chambre de Hugo, ni dans la salle de bain, ce qui est très contraignant.

Certains lève-personnes peuvent être pris en charge par l’assurance maladie au titre de la location. L’achat de la sangle est en partie pris en charge par la caisse d’assurance maladie. Les tarifs sont fixés par l’assurance maladie et figurent dans la Liste des Produits et Prestations Remboursables (L.P.P.R.). Le lève-personne figure sous le nom de « soulève malade » dans la nomenclature. La prise en charge s’effectue sur prescription médicale.

Christelle GERARD
Maman de Hugo et de Mél.

Commentaires

Un commentaire

  1. Bonjour Christelle,
    Merci pour ton témoignage et les descriptions techniques. Tu as bien raison car ça je l’ai compris au fur et à mesure que bien s’occuper de nos loulous, c aussi bien s’occuper de nous. Si on ne va plus bien, on pourra moins les aider. J’avais eu des soucis aussi au dos, mais j’ai découvert plus tard que ct parceque c’est dû à mes pieds qui faisaient dévier ma colonne aussi. Avec l’aide de l’équipement domicile, siège de bain et lit médicalisé ça va bcp mieux et aussi avec des semelles ortho adaptées.
    C super si Hugo apprécie les transferts !!

    Bonne continuation à tous les 2.

Laissez un commentaire

19/03/2009
Cathy (maman de Corentin) a écrit :

Bonjour Christelle, Merci pour ton témoignage et les descriptions techniques. Tu as bien raison car ça je l'ai compris au fur et à mesure que bien s'occuper de nos loulous, c aussi bien s'occuper de nous. Si on ne va plus bien, on pourra moins les aider. J'avais eu des soucis aussi au dos, mais j'ai découvert plus tard que ct parceque c'est dû à mes pieds qui faisaient dévier ma colonne aussi. Avec l'aide de l'équipement domicile, siège de bain et lit médicalisé ça va bcp mieux et aussi avec des semelles ortho adaptées. C super si Hugo apprécie les transferts !! Bonne continuation à tous les 2.

Tous les commentaires
Ecrire un commenter