// Accueil / Les billets Injeno / Nos partenaires / Conférence sur le Carnaval dunkerquois par le Club service 51 Duo des Dunes : Entre pastiche et postiches
Conférence sur le Carnaval dunkerquois par le Club service 51 Duo des Dunes : Entre pastiche et postiches
Ecrit par Luc MASSON le 15 mai 2009

Nous avons rencontré le bureau du club service Fifty-One (51) Duo des Dunes (club mixte) lors d'une soirée organisée par le Rotary Club de Dunkerque. Monsieur CAPPELLE, Président a alors proposé que nous venions assiter à l'une de leurs réunions pour présenter l'association INJENO et nos actions. Ce fut chose faite en mars 2009. Lors de cette soirée conviviale et constructive, le bureau du club a décidé de soutenir l'un des projets de notre jeune association. La conférence du 6 mai 2009 avait donc pour objectifs de faire connaître notre association aux acteurs du carnaval dunkerquois et de nous soutenir financièrement.


Le Club Fifty-One Duo des Dunes dans son intégralité

Comme dans toute bonne réunion dunkerquoise qui se respecte, nous sommes gentillement reçus par un apéritif. Les discussions vont bon train et nous sommes invités à nous rendre à notre place, suivant un ordre présenté par la maîtresse du protocle, Mme Francine DUMONT.


Après une courte allocution de Francine nous nous mettons à table

Je me place donc entre Monsieur ESPEROU, Vice-gouverneur du Club 51 et Mme CHATROUSSAT, épouse de notre conférencier du jour. Monsieur CAPPELLE, Président du club et Monsieur CHATROUSSAT, Président des Pénelècres sont à ma gauche eux aussi.



Flagrand délit de gourmandise...

En face de moi ma Sophie toute sage à côté de Mme CHANTRELLE. Eric, Karine et Christelle se trouvent à une autre table placée à notre gauche, non pas de notre fait, mais du fait de la maîtresse du protocole.


Sophie attentive

A la fin du repas Monsieur CAPPELLE prend la parole et présente Monsieur CHATROUSSAT. Ce dernier est à la fois un acteur de la vie économique dunkerquoise puisqu'il a été commerçant pendant des décénies, mais également une figure du carnaval de notre belle et chère cité. Monsieur CHATROUSSAT fait carnaval depuis sa plus tendre enfance, il a même fait la bande dans les décombres de la ville de Dunkerque en 1946. C'est tout cela qu'il est venu nous raconter.


Monsieur CHATROUSSAT se prépare pour sa présentation, il enfile virtuellement son kletche de conférencier

Les moments qui suivent sont magiques, historiques et tendres. Monsieur CHATROUSSAT a créé en 1995 l'association des Pénelècres, comprenez les suceurs de plumes en référence à son enfance, époque à laquelle les enfants écrivaient à la plume et devaient la mouiller pour pouvoir l'utiliser.


Le Kletche de Monsieur CHATROUSSAT, le roi africain

L'expression est évidemment en parler dunkerquois. Il nous raconte également qu'à une époque cette expression désignait les bureaucrates du moins dans les métiers du port.


Très investi dans son rôle d'historien du carnaval

Ainsi nous parcourons en une heure et quinze minutes le vocabulaire du carnavaleux, l'histoire de la bande des pêcheurs, bande originelle du carnaval dunkerquois, bande que faisaient les pêcheurs avec de partir à Island pêcher la morue, les chants du carnaval et les chansonniers des temps jadis. Il nous livre même quelques secrêts textuels, par exemple, l'expression "alume ta pipe à la pompe" viendrait du temps où à côté de l'église Saint Eloi de Dunkerque il y avait une citerne et une pompe et les hommes assistant à l'office du dimanche, sortaient au moment de l'offrande, alumaient leur pipe en se cachant du vent derrière cette pompe et en se baissant pour éviter les bourrasques. La chanson poursuit "et dit qu'ta mal à ton ventre" car dans cette position baissée, les hommes simulaient le mal de ventre, puis le texte ajoute "oh lala j'ai perdu ma femme oh lala et mon homme aussi", cela était originellement "oh lala j'ai perdu ma flamme oh, lala et mon âme aussi" car n'assistant pas à la messe, les hommes étaient bons pour la damnation.
On ne sait pas si tout cela est bien vrai mais c'est tellement sympa d'y croire que tout le monde y adhère facilement.


Monsieur CHATROUSSAT finit son discours et reçoit deux cadeaux, deux livres dont celui d'INJENO

Après cette intervention fort instructive on me demande de présenter à nouveau INJENO et je m'execute la voix tremblante de peur de rompre avec l'ambiance installée par mon prédécesseur. Quinze minutes plus tard, la présentation est terminée et Monsieur CHATROUSSAT qui ne connaissait pas notre association, s'engage à la présenter lors de la prochaine réunion du bureau des Pénelècres. Rendez-vous est pris pour une future intervention chez "les suceurs de plumes".

Avant de nous séparer, Monsieur CHATROUSSAT nous présente le livre des Pénelècres et le CD de contes et fables en parler dunkerquois. Pour la modique somme de 20 euros nous obtenons les deux joyaux de la culture locale.


Ce livre est le fruit du travail de plusieurs artistes dont Gérard Hennebert que je salue au passage


Le CD à l'air bien cocasse lui aussi...

Puis vient le temps de la séparation, le Club Fifty-One nous donne rendez-vous en septembre pour la remise d'un don, nous leur promettons de continuer à oeuvrer ensemble au profit des familles et des enfants extraordinaire. Nous leur rappelons également que nous comptons sur eux pour les boucles dunkerquoises du 20 septembre 2009.

Nous rentrons chez nous, et je ne peux m'empêcher d'ouvrir le livre des Pénelècres et là c'est une immersion en pleine bande, vocabulaire, expressions, histoires vraies ou non, tranches de vie, caricatures, tout y est mais en dunkerquois. Rassurez vous il y a un glossaire à la fin, walle walle, c'est pas commode le briftche aux Pénelècres.

Luc Masson
Papa d'Inès
Président d'INJENO

Commentaires

Laissez un commentaire