// Accueil / Les billets Injeno / Association INJENO / Inès et Hugo à l’Elysée : Tous les espoirs sont permis
Inès et Hugo à l’Elysée : Tous les espoirs sont permis
Ecrit par Luc MASSON le 19 juillet 2009

Vous le savez si vous suivez l'évolution de notre association depuis sa création, mais déjà l'année dernière nous avions eu l'agréable surprise d'obtenir quatre cartons d'invitation pour la grande réception de l'Elysée du 14 juillet. Ce moment fort avait également été un moment propice à nouer des contacts intéressants pour notre association. Pour lire le billet de la Garden Party 2008, cliquez sur ce lien.. Nous avions pu nous rendre à l'Elysée grâce au soutien d'élus locaux et nationaux.

Cette année la surprise fut grande quand nous avons reçu le lundi 6 juillet un appel du secrétariat de l'Elysée nous annonçant que conformément à la demande formulée par Monsieur Jack LANG, nous avions obtenu 8 places par la Garden Party de cette année. Nous devions toutefois donner des noms dans l'heure car les listes étaient déjà complètes et nos invitations devaient partir très vite. C'est ainsi que les familles GERARD et MASSON ont obtenu le carton d'invitation.


Notre petit Hugo a reçu sa propre invitation SVP...


Les familles GERARD & MASSON au pied des Champs


Inès avait également reçu la sienne

En effet, la demande d'invitation a été faite auprès de Monsieur Jack LANG, ancien ministre, chargé de mission en ce moment pour le gouvernement FILLON. Cette figure emblématique de la politique française est au coeur de notre grand projet de NEURODAY' (1). A l'heure où ce billet est écrit vous avez dû recevoir notre INJENOUVELLES n°6 (2) et toutes les explications s'y trouvent, si ce n'est pas le cas, allez en bas de iur le lien du renvoi n°2. Je tiens également à remercier, l'attachée parlementaire de Monsieur LANG, Madame V. pour sa courtoisie, sa disponibilité et sa sollicitude. Mes remerciements vont également au service de Monsieur RADANNE à l'Elysée pour son sens de l'accommodement.

Nous avons donc reçu le feu vert pour la Garden Party de 2009 le lundi 6 juillet à 15H00. Le lendemain, je recevais un appel d'une personnalité politique locale qui me demandait si nous voulions de 3 places pour le défilés du 14 juillet. Cette personne savait que nous allions à l'Elysée et connaissait mon souhait de rencontrer le Président de la République et son épouse pour leur présenter nos projets et remettre un dossier sur le sujet. Nous les avons acceptées et reçues deux jours plus tard.

Nous avons fait route vers Paris la veille de la Garden Party. Nous sommes arrivés vers 20H00 à côté de l'Arc de Triomphe.


Les filles étaient contentes d'être arrivées


Notre hôtel symbolisé par le point rouge était à deux pas des Champs Elysées

Nous avons déposé nos affaires et nous nous sommes mis en quête d'un lieu pour nous restaurer. Alors imaginez un peu la gageure. Cinq adultes et deux enfants polyhandicapés en poussette médicalisée, cherchant un restaurant la veille du 14 juillet.

Finalement nous nous sommes dirigés vers un petit restaurant italien, fort sympathique mais très chaleureux !!!


Nous avons bien mangé malgré le monde, la chaleur et le stress

Après ce repas "ensoleillant", nous avons un peu flané pour visiter et repérer les lieux pour le lendemain. C'est ainsi que les papas ont pu à loisir contempler des bolides récents et plus anciens.


La toute récente Mégane RS


Une plus ancienne Renault 8


Et une splendide Renault 5 GT Turbo, toute ma jeunesse...

Vers 23H30 nous sommes allés nous coucher, rendez-vous pris au lendemain 12H00 à l'Elysée. La nuit fut courte et le réveil très matinal car un peloton de l'armée de terre avait élu domicile en bas de l'hôtel, chars inclus...

Dès 8H30, nous nous sommes dirigés vers le point de rendez-vous, c'est à dire les Champs Elysées, tribune Elysée.


Un petit plan au dos du carton d'invitation...

Nous étions prêts à assister à ce qui était pour nous une grande première, le défilé du 14 juillet en direct. Ce ne fut pas si simple car malgré les cartons d'invitation officiels il y a beaucoup de points de contrôle, sécurité oblige.

Nous sommes donc arrivés à la tribune Elysée vers 9H30.


Inès était encore fatiguée, la pauvre réveillée à 7H00...


Nous avions sur nos chaises, le programme du défilé

Nous avons bien évidemment pu profiter de ce grand spectacle, sur terre et dans le ciel.


L'école de la Gendarmerie Nationale


La légion étrangère et sa hache et son tablier de sapeur


Un énorme succès pour les pompiers professionnels


La Garde Républicaine


Une arrivée remarquée des véhicules lourds de l'armée de terre, ceux là même qui nous avaient réveillés

Avant la fin du défilé, nous expliquons à une charmante dame qui s'occupait du protocole dans notre tribune, que nous nous rendons à l'Elysée et que nous voudrions éviter l'attente que nous avions "subie" l'année dernière, d'autant plus que le soleil mordait déjà bien fort. Cette dame nous propose alors de rejoindre le groupe et la tribune des personnes à mobilité réduite, pour ne pas dire personnes handicapées. Nous acceptons bien volontier.

Cela nous donne l'occasion de voir arriver du ciel, huit parachutistes aux couleurs de l'Inde, de la France et des partenaires européens.


Un spectacle impressionnant de précision

Puis quelques minutes plus tard, le défilé s'achève par la Marseillaise reprise par les choeurs de l'armée et une chorale d'enfants et d'adolescents, la peau frissonne.


Le Président et son épouse s'approchent alors de notre tribune, j'essaie tant bien que mal de leur créer un passage jusqu'à nous, aidé par certains membres de la sécurité

Pourtant rien n'y fait, le couple présidentiel ne s'approche pas, pire encore il s'éloigne, ler personnes autour de nous sont déçues. Alors je décide de braver les interdits et je fends le cordon de sécurité et je lui lance un "Monsieur le Président, par ici s'il vous plait", il se tourne, me regarde, me tend la main que je serre et je lui remets immédiatement les deux enveloppes que je tenais par de vers moi depuis plusieurs heures. Et là il me dit, je les garde regardez je les garde et je conclus par un "Nous comptons sur votre soutien Monsieur le Président".


De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace...

Le cortège présidentiel s'éloigne, je pousse un soupire de soulagement, mission accomplie. Combien de temps avons nous gagné en remettant en main propre ce dossier, je ne le sais pas, mais une chose est certaine, le dossier est à la présidence. Quelques minutes plus tard je reçois un appel d'un membre du bureau me disant que le coup des enveloppes était passé sur France2 et qu'il m'avait reconnu à ma taille et mon badge INJENO. Direction l'Elysée pour rejoindre la famille GERARD, au passage nous croisons Madame BACHELOT-NAQUIN Ministre de la santé, un autre coup de bol, je lui laisse le dossier qui lui est destiné


Nous franchissons la sécurité de l'Elysée en 15 minutes


Une petite photo pour la postérité

Pendant ce temps je harcèle par téléphone Christelle, maman de Hugo pour savoir où ils en sont, pas de réponse. Nous les voyons arriver quelques temps plus tard m'annonçant qu'ils avaient eu beaucoup de mal à franchir l'entrée en priorité. Sans l'aide de hauts gradés de l'armée française que nous remercions et qui ont porté à bout de bras la poussette médicalisée de Hugo "avec Hugo dedans", et bien la famille GERARD serait encore en train d'attendre, bravo la solidarité.

Toujours est-il que nous nous rejoignons sous le chapiteau des personnes à mobilité déduite qui se trouve à droite de la rotonde de l'Elysée.


Ines mange la première, des plats de la Garden party car son repas a été laissé dans la voiture, OUPS !


Il y a déjà un peu de monde


Nous sommes juste à côté de la rotonde de l'Elysée

Sylvie DEMARESCAUX, Sénatrice du Nord, Maire de Hoymilles, qui soutient notre association depuis sa création, nous avait donné rendez-vous. Nous nous retrouvons et elle nous aide à approcher plus facilement les personnes que nous voulons rencontrer, surtout Madame Nadine MORANO qui a succédé au poste de Madame Valérie LETARD au secrétariat à la famille, à la solidarité et à l'égalité des chances.


Rendez-vous est pris...


Madame MORANO se prête facilement au jeu des photos


Madame DESMARESCAUX et son époux restent un peu auprès de nos enfants

Vient ensuite le temps de la visite et de la découverte, du moins pour Charly, Mélanie et Sophie. L'Elysée est grande ouverte et nous pouvons accéder à des lieux que nous ne voyons qu'à la télévision.


Les salons de réception


Le couloir de la présidence


Le perron de l'Elysée

Pendant la balade, certains en profitent pour nouer des contacts...


Un soldat indien


Un soldat français


Et pour finir, Madame MORANO, coquin de Hugo


Les armées indiennes présentes ont été fortement appréciées, pour leur originalité

Il y avait également un orchestre d'enfants, issu du programme "Musique à l'Ecole", ils ont été eux aussi fortement plébicités. L'orchestre de la Garde Nationale à quant à lui assuré l'animation pendant tout l'après-midi.


Les enfants, enthousiastes


Les professionnels, très rigoureux

Mais bon, la balade ça creuse, nous avons donc profité des buffets, nombreux, copieux et divers, un vrai voyage.


Sophie n'était pas la dernière pour goûter


Certains plats étaient faits sur place


Il y avait du salé


Mais également du sucré, n'est-ce pas Sophie ?


Même la décoration était superbe, à part que moi je n'aurais pas mis des roses mais des gerberas magenta...

17H00, il est temps de partir, nous avons atteint nos objectifs à l'exception du Ministre de la Culture, Monsieur Frédéric MITTERRAND, il n'était pas présent. Un courrier lui a été envoyé ce jeudi.


Un dernier petit calin avant la route


Une dernière photo souvenir


Un dernier au revoir à côté de la porte Gabriel

Je voudrais ici rendre hommage à celle sans laquelle, la Garden Party ne serait pas la Garden Party, j'ai nommé la pilouse... Tendre, duveteuse, épaise à souhait, assez pour pouvoir pique-niquer, et pas grasse du tout ?!


A bientôt peut être


Au hasard d'une balade dans les allées latérales, nous tombons sur de drôle de jumelles, celles de Jean Carton

Cette Garden Party 2009 fût une belle et bonne journée. En dehors du caractère exceptionnel de l'événement, nous avons su, l'année dernière et cette année, capitaliser sur ces moments rares. Il en est ressorti plein de bonnes choses pour notre association entre juillet 2008 et mars 2009, gageons qu'il en soit de même cette année, le temps passe si vite, trop vite.

Consultez la video de notre visite a Paris

Luc Masson
Papa d'Inès
Président d'INJENO

(1) : NEURODAY', le jour de la fête de la musique, lisez les explications dans le document ci-dessous (cliquez sur le lien)

(2) : Pour consulter notre journal n°6 qui présente nos projets institutionnels : __Cliquez sur ce lien SVP__

Commentaires

Laissez un commentaire