// Accueil / Les billets Injeno / Non classé / Inès et ses quenottes : une réparation sans fausse note !
Inès et ses quenottes : une réparation sans fausse note !
Ecrit par Luc MASSON le 25 juillet 2010

Comme beaucoup d'enfants polyhandicapés, toute petite Inès grinçait des dents. L'introduction de certains médicaments contre l'épilepsie ont fini d'user les dents de lait de notre petite tête blonde.

C'est en 2008, alors qu'Inès allait fêter ses 4 ans que nous avons été contraints de faire réparer 6 de ses dents. Une intervention au centre hospitalier de Dunkerque sous anestésie générale. Les quenottes abimées ont été creusées puis comblées avec un amalgame à base de céramique, une solution résistante donc durable. En effet, les interventions dentaires sont compliquées sur nos enfants car la douleur provoquée par le mal de dent et par l'intervention du dentiste sont souvent épileptogènes.


Inès attend le dentiste avec sérénité

Malheureusement pour Inès, la céramique d'une de ses dents s'est détachée en début de semaine laissant apparaître une zone jaune orangée que nous avons cru être la pulpe dentaire. Il fallait réagir et très vite !

Inès comme les autres enfants polyhandicapés a aussi une très haute résistance à la douleur, ce qui fait que lorsqu'elle se plaint, c'est que la douleur est déjà intense.

Ce qui nous a incité à contrôler sa bouche c'est l'augmentation brutale des spasmes en flexion, il y avait une douleur qui provoquait ces décharges cérébrales. Inès est déjà fortement contrôlée pour ses gencives qui affleurent les dents, tant les dents sont limées et la gencive gonflée !

Nous avons donc constaté qu'un amalgame s'était détaché de l'incisive droite de la machoire du haut. Nous ne pouvons nous empêcher d'imaginer la douleur que peut représenter une telle cassure, même sans l'avoir vécue, le mal dentaire est l'un des plus douloureux.


Monsieur DEVOS, dentiste de famille, procède à la réparation

Nous avons donc contacté notre dentiste de famille, Monsieur DEVOS (1) qui a accepté de prendre Inès en urgence au regard de la déscription que nous faisions de la situation par téléphone.

Arrivés au cabinet de Monsieur DEVOS, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, nous avons installé le corset siège sur le fauteuil en pivotant le tout. Inès était idéalement installée. Dès lors le dentiste à pu poser le nouvel amalgame, presque tranquillement. Evidemment Inès n'a pas apprécié, elle a pleuré mais pas longtemps.

Ce professionnel a fait preuve de patience et d'une grande dextérité. Sa douceur et son expérience du handicap ont permis de régler ce petit souci en quelques secondes.


Inès a retrouvé le sourire...


...et ses dents blanches !

Avis aux familles, ce dentiste sait y faire avec nos enfants.

Luc Masson
Papa d'Inès et Nina

(1) Emmanuel DEVOS
47 Avenue du Casino
59240 Dunkerque
Tel : 03 28 65 02 47

Commentaires

Laissez un commentaire