// Accueil / Les billets Injeno / Parlons de nos enfants / INJENOUNT’CHES 2013 : y’a du soleil dans ce badge là !
INJENOUNT’CHES 2013 : y’a du soleil dans ce badge là !
Ecrit par Luc MASSON le 20 décembre 2012

Un badge de carnaval, quel étrange objet, peut-être, pour un non dunkerquois. Chez nous, à Dunkerque, cette pastique en plastique est un oriflamme, un signe d'appartenance et de partage à la fois. Un badge est aussi un trophée qui annonce à celui ou à celle qui l'observe, accroché à votre kletche de carnaval, "tu vois, j'y étais, j'en étais, j'en suis encore !".

Un badge de carnaval, quel étrange objet, peut-être, pour un non dunkerquois. Chez nous, à Dunkerque, cette pastique en plastique est un oriflamme, un signe d'appartenance et de partage à la fois. Un badge est aussi un trophée qui annonce à celui ou à celle qui l'observe, accroché à votre kletche de carnaval, "tu vois, j'y étais, j'en étais, j'en suis encore !".

Un badge de carnaval, c'est tout cela à la fois. Mais c'est aussi un message, beaucoup de carnavaleux, arborent des badges humoristiques, revendicatifs ou totalement personnels.

Nous avons choisi, chez INJENO, d'en faire un objet de solidarité : C'est rond, ça vaut 2 euros et ça peut changer une vie !

Ce badge Injenount'ches 2013 (les petits enfants d'INJENO, pour les non dunkerquois) a été réalisé pour la partie artistique, par Annie Di Placido, adhérente à l'association, et grande amie de la cause que nous défendons.


La présentation officielle de ce badge s'est fait pendant la soirée des bonnets de Sainte Catherine des Peulemeuches à Hoymille

De gauche à droite sur cette photo, Annie, votre humble serviteur, Sébastien Hyughe, Président d'INJENO, et Emile Hibon, Président des Peulemeuches. Un immense merci à lui de nous avoir reçu aussi chaleureusement lors de cette soirée réunissant bon nombre d'associations de carnaval de la région dunkerquoise.

Il faut le reconnaître, alors que nous avions invité les 250 familles de l'association a venir partager un verre autour de notre nouveau badges, seule 8 familles étaient présentes. Ce point d'interrogation, sera à nouveau évoqué dans nos futures enquêtes. Annie était venue avec des amis, en l'occurrence la famille Masson.

Cédric Devos était lui aussi de la partie. Il est lui aussi très investi dans les projets de l'association INJENO.

Isabelle De Langhe, maman de Léa a tenu le point vente avec Béatrice, notre secrétaire. Ce sont un peu plus de 250 badges qui ont été vendus ce soir là.

Béatrice qui semble implorer le ciel qu'il nous arrive d'autres adhérents pour partager ce bon moment.

Puis, vient le moment de la présentation officielle de l'oeuvre originale et du badge. Sébastien et Annie monte sur l'estrade pour présenter, tour à tour, l'association INJENO et le travail de l'artiste.

Annie présente sa réalisation, très en couleur, chaude, comme une ambiance de carnaval.

Sébastien présente au public notre bienfaitrice et l'origine de notre rencontre qui a abouti à la réalisation de la toile reproduite sur notre badge.

Elle explique ensuite au public les raisons de son aide aux enfants d'INJENO. Un maillon dans une chaîne de solidarité dira t-elle.

La soirée s'est poursuivie jusqu'à 3 heures du matin. L'origine des bonnets de sainte Catherine est assurément religieuse. En champagne, le 25 novembre, les petites filles se rendaient de porte en porte dans le village. L'une d'elle était élue reine ou Catherinette. Elle était habillée de blanc et portait une quenouillette agrémentée d'une pomme vermeille. Ce costume symbolisait le personnage de la sainte. Son rôle consistait à entonner une chanson, reprise en coeur par les autres petites filles. En échange, elles recevaient des offrandes pour leur dîner de la Sainte-Catherine.

A l'occasion de la Sainte-Catherine, il était de coutume dans certaines régions que les parents offrent un vêtement ou un autre objet très utile.

Les enfants n'ayant pas fait leur première communion, fabriquaient des petits bouquets de chrysanthèmes, pour ensuite les offrir aux jeunes filles. C'était une façon de leur souhaiter une bonne fête et de recevoir en récompense un petit sou.

L"oeuvre d'Annie Di Placido se trouve aujourd'hui dans le local de l'association INJENO, au côté de celle d'Edmond Zienowicz (badge 2011) et de celle de Jean-François Vereecke (badge 2012). Un grand merci à ces trois artistes.

Luc Masson
Papa d’Inès, Nina et Lou
Co-fondateur d’INJENO
Président 2006-2011
Chargé de communication

Association INJENO
64 rue Henri TERQUEM
59140 DUNKERQUE
Tel : 06/50/60/93/42
Tel fixe : 09/81/26/31/88
Mail : contact@injeno.fr
Site : www.injeno.fr
Facebook : INJENO C'EST LE CERVEAU
Lauréat Générali Proximité en 2007
Lauréat Caisse d'Epargne Nord France Europe en 2008
Lauréat Fondation Bouygues Telecom en 2009
Lauréat du prix Jean Bart en 2010
Lauréat CJD Dunkerque en 2011
Lauréat Région NPDC Programme Chercheur-Citoyen en 2011
Lauréat Groupe ADPS ALLIANZ 2012

Commentaires

Laissez un commentaire