// Accueil / Les billets Injeno / Non classé / La solidarité, ça se cultive !
La solidarité, ça se cultive !
Ecrit par Luc MASSON le 20 juin 2012

Lorsque l'on s'investit dans l'action associative, on constate rapidement que la chose n'est pas aisée. Certaines compétences nous font défaut, le temps n'est pas extensible, la vie de famille ne doit pas être mise à l'index et l'activité professionnelle doit rester l'investissement principal dans l'intérêt de la famille.

Pour autant, on ne peut faire avancer une association, faire valoir une cause, faire entendre ses revendications sans ardeur, sans engagement, sans fournir un travail (car il s'agit bien de travail) conséquent et le plus régulier possible.

Le développement de l'association INJENO nous amène àconstater ce besoin récurrent de compétences, de bénévolat, d'engagement. Parfois de bonnes surprises frappent à notre porte, en voici un exemple, parmi d'autres.

En 2011, je reçois un appel d'une maman de Calais, qui me dit avoir découvert INJENO et s'intéresser à ce que nous faisons. Pendant notre échange, elle me raconte être la mère d'un jeune garçon, Antoine, épileptique et pharmaco-résistant. En conclusion de notre conversation, elle me demande ce qu'elle peut faire pour INJENO, sachant qu'elle a déjà des sources de financement pour soutenir la recherche. Ma réponse ne pouvait pas être autre que celle que je lui fis : soutenir notre Neurofête et le docteur Stéphane Auvin. Et là, miracle ou coïncidence, ce neuropédiatre est également celui de la famille ANSEL. Je venais d'entrer dans l'intimité familiale de Catherine, François-Xavier, Antoine, Emma et Léa, leurs jumelles.


Très rapidement, dans les semaines qui suivirent,Catherine me proposa diverses actions de sensibilisation et de collectesde fonds. La première fut le lancement d'un match de basket à Boulogne sur Mer (Cliquez sur ce lien pour lire la présentation de cette action). Puis ce fut l'action conjointe entre la chaîne des hôtels IBIS, le CE N.N.P. et Catherine, représentante d'INJENO. Les images ci-dessous vous présentent de façon synthétique cette action de communication qui, globalement, permet d'apporter plus de 2000 euros à la recherche.

Bravo Catherine, Bravo Antoine et merci à toutes celles et à tous ceux qui soutiennent ou ont soutenu Catherine et son époux.


Gageons que le docteur AUVIN puisse nous annoncer dans les mois à venir, une très bonne nouvelle... A suivre...

Luc Masson
Papa d’Inès et Nina
Co-fondateur d’INJENO
Président 2006-2011
Chargé de communication

Association INJENO
64 rue Henri TERQUEM
59140 DUNKERQUE
Tel : 06/50/60/93/42
Tel fixe : 09/81/26/31/88
Mail : contact@injeno.fr
Site : www.injeno.fr
Facebook : INJENO C'EST LE CERVEAU

Commentaires

Laissez un commentaire