// Accueil / Les billets Injeno / Parlons de nos enfants / Le carnaval enfantin d’Inès et Nina
Le carnaval enfantin d’Inès et Nina
Ecrit par Luc MASSON le 24 février 2012

Voilà deux ans que nous participons en famille au bal enfantin organisé par le R.A.M. (Relais d'assistantes maternelles) de la ville de Saint Pol sur Mer.L'année dernière, Nina n'avait pas vraiment profité de l'ambiance, elle était trop petite. Cette année, du haut de ses presques 2 ans et de ses 92 cm, elle a pu danser comme tout à chacun.

Tout a commencé chez mes parents. Tout a bien mal commencé car Inès s'est endormie en fin de repas !


Bon, alors là on fait quoi ?

Mais pendant qu'Inès prenait un peu d'avance sur la sieste, Nina se prêtait, presque volontiers, à la séance du maquillage/habillage. Nous avons choisi cette année le thème de Carmen. Mamie et papy Masson ont ramené d'Espagne, deux magnifiques robes aux couleurs profondément stendaliennes.


Nina et maman, avant le coup de sifflet initial !

15 heures, nous franchissons la porte d'entrée de la salle Jean Cocteau à Saint Pol sur Mer, juste à côté de l'hypermarché Carrefour (j'ai des références hein !). L'ambiance est déjà très marquée et le monde est au rendez-vous. La salle est déjà noire de monde. Il est difficile de se frayer un chemin et compliqué de se poser à table. Or, avec un enfant polyhandicapé, il faut disposer d'un espace vital suffisamment important pour installer les commodités.


Nina découvre le monde dans les bras de papy Masson, pas vraiment rassurée !

Nous cherchons du regard, pendant un long moment, une place familiale.


Faute de place, place à la fête, et hop !

La foule des anonymes, en tout cas pour nous, tourne autour d'une estrade centrale au rythme de la musique du D.J.


Une ronde de notes, de robes et de couleurs, pêle-mêle

Enfin, dans le fonds de la salle, une famille généreuse nous offre l'hospitalité. Nous posons nos affaires et le rythme s'empare de nous, de nos corps...


Inès et Mamie Masson, amorcent quelques pas de danse

Puis s'ensuit le défilé des familles, hautes en couleur, bigarrées, chromatiquement incorrectes, mais bigrement carnavalantes (heu je crois que ce mot n'existe pas, tant pis !).


Du rose, du XXL au 6 ans


De l'épouvantail à poils longs, façon magicien d'OZ


Mousse blanche sur petite rousse


Un petit poids Ecossais


Des fossettes en fleur


Des petites queues très chevalresques


En voilà une qui ne marche pas, pas folle la guêpe !

Enfin, il est 16 heures, arrive la fanfare du carnaval, la vraie, fifres, tambours et cuivres étincelants. Les musiciens ouvrent la bande qui se forme derrière eux. Ca chahute un peu, dommage, car ce bal est ouvert aux enfants en bas âge. Un peu trop d'adolescents qui veulent faire les grands.


Les musiciens, apparemment sélectionnés en équipe de France de football !

Toutes ce notes réveillent le public et c'est reparti mon kiki !


Les abeilles n'ont plus le bourdon


Les danseuses de flamenco s'essayent au tango


Papa et maman se relayent pour faire danser les filles


Petit tour de piste en famille

Mais à force de tourner, de danser, de se dépenser sans compter, à un moment donné, on fatigue... Chez les enfants ça se voit très rapidement et assez distinctement.


Les petits pirates se prennent pour des perroquets


Les princesses attendent les 12 coups de minuit


Carmen se laisse aller à de tendres câlins


Avant de se laisser prendre pas le marchand de sable

18 heures 15 nous quittons la salle. Je regrette personnellement que compte tenu du monde, des chahuts de plus grands, nous n'ayons pas pu faire quelques tours de piste avec Inès dans sa poussette médicalisée, comme cela fut le cas l'année dernière. Sinon, l'ambiance était là, la joie des autres enfants très présente et celle de Nina, visiblement au rendez-vous.

Luc Masson
Papa d'Inès et Nina
Chargé de communication
Président 2006-2011
Co-fondateur d'INJENO


Association INJENO
64 rue Henri TERQUEM
59140 DUNKERQUE
Tel : 06/50/60/93/42
Tel fixe : 09/81/26/31/88
Mail : contact@injeno.fr
Site : www.injeno.fr
Facebook : INJENO C'EST LE CERVEAU

Commentaires

Laissez un commentaire