// Accueil / Les billets Injeno / Association INJENO / Associatio INJENO – Le recueil de témoignages des parents d’enfants extraordinaires
Associatio INJENO – Le recueil de témoignages des parents d’enfants extraordinaires
Ecrit par Luc MASSON le 16 décembre 2007

L'association INJENO est née de la volonté de 4 familles mais également d'un constat commun, le manque de prise en compte de la condition de parents d'enfant handicapé ou polyhandicapé et le manque cruel de structures d'accueil et de professionnels qualifiés pour nous aider à faire évoluer nos enfants, à leur rythme et selon leurs possibilités.

Nous savons tous dans l'association que nous n'avons pas l'apanage de la souffrance et de la douleur et que toute vie menée à accompagner un enfant malade ou handicapé est source de peine et d'espoirs déçus. C'est pour cette raison que l'association INJENO ne représente pas une maladie, mais a pour objet et finalité de venir en aide aux parents et au delà aux grand-parents et à toutes la famille des enfants extraordinaires.

L'un des premiers grands projets qui nous tenait à coeur était de faire entendre à tous notre parole de parents. C'est pour cette raison que nous avons décidé de publier un recueil de témoignages de 12 familles d'enfants handicapés et polyhandicapés.


La couverture de notre recueil réalisée par une artiste de Coudekerque-Branche : Sophie VERHILLE

Nous envisageons de publier 1500 à 2000 exemplaires de notre recueil dans la région et plus largement si possible. L'originalité de cet ouvrage, en dehors des témoignages émouvants des familles, réside dans la contribution amicale et professionnelle de 12 artistes de la Région Nord Pas-de-Calais. Les 12 artistes participants ont tous accepté de nous céder à titre gratuit les droits de reproduction de leurs oeuvres. En contrepartie, nous nous sommes engagés à réaliser un vernissage de présentation de l'ensemble des créations et des témoignages. Cette manifestation se fera vraisemblablement en septembre 2008.

Mais pour faire tout cela me direz vous, il faut des moyens. C'est pour cette raison que nous avons participé à plusieurs appels à projets de fondations d'entreprise. Parmi ces différents appels, celui mis en oeuvre par le groupe d'assurance GENERALI dans le cadre des projets du G.P.M.A. (Groupement pour la Prévoyance la Maladie et l'Accident) avait particulièrement attiré notre attention. Nous en avions été informés par Mme Géraldine CATEZ, collaboratrice du groupe GENERALI et M. François CHAPELLE, Inspecteur Divisionnaire Generali Proximité – Division de Dunkerque.


M. CHAPELLE, Sébastien et moi-même

Un dossier a donc été monté au moins d'octobre et une bonne nouvelle nous est parvenue fin novembre, nous étions primés.

Sur invitation des deux structures, G.P.M.A. et GENERALI, Sébastien et Luc se sont donc rendus le jeudi 6 décembre 2007 à l'Abbaye de Moncel dans la ville de Pontpoint pour y recevoir un prix.


L'affiche de la soirée

Sur 60 projets présentés initialement, 8 ont été reténus dont le nôtre. Ce soir là, nous avons présenté notre projet en quelques minutes à un aéropage de professionnels et avons reçu un trophée.


Christelle en compagnie de notre belle récompense...

Après notre allucation, nous nous sommes dirigés vers la salle réservée au lunch et avons pu partager et échanger nos expériences et en avons profité pour prendre de nombreux contacts professionnels.


Sébastien qui présente notre association plus en détails

La soirée ne s'est pas terminée tardivement puisqu'à 21H30 tout le monde quittait l'extraordinaire cadre de l'Abbaye de Moncel.

Et bien, quelle fut notre récompense me demanderez vous. Le projet de recueil de témoignages d'INJENO a reçu en écho la somme de 12 000 euros. Une somme qui couvre à la fois la pulication et la diffusion de notre recueil mais également le vernissage qui se fera juste après.

Un immense merci renouvelé à l'ensemble des membres du jury qui ont voté à l'unanimité pour notre projet. Un merci chaleureux à Géraldine CATEZ sans qui rien n'aurait été possible et un immense espoir de visibilité pour notre association. Le Père Noël prend parfois des aspects bien étranges.

Mme Sylvie DENEUX - membre du Club Sociétaires Initiatives en partenariat financier avec la Banque Populaire - nous a appelé le 14 décembre 2007 pour annoncer la (très) bonne nouvelle suite à la réunion et la délibération dudit club qui a eu lieu le jeudi 13 décembre 2007 : notre projet a recueilli un large suffrage et l'association INJENO se verra recevoir par conséquent une subvention de 1 500 euros courant janvier 2008 pour contribuer à sa réalisation.

Un merci tout particulier à M. FAGOT - président du Club Sociétaires Initiatives - ainsi qu' à M. BARREAU - directeur de l'agence Banque Populaire de Dunkerque, par l'intermédiaire duquel sont attribués les fonds. Et enfin un merci tout particulier à Mme DENEUX qui par son dévouement a su apporter le soutien qui convenait au projet de l'association INJENO.

Luc MASSON
Président de l'association INJENO

Commentaires

3 commentaires

  1. Je voulais juste dire que cette initiative est géniale et nous sommes fiers d’y participer.
    Témoigner c’est un peu faire une thérapie c’est parfois douloureux mais çà permet aussi de faire le point de dresser un bilan…
    Et puisque tout cela nous a amené à tous nous rencontrer pour partager échanger avancer
    Alors on peut dire que nous avons de la chance!
    Notre combat pour nos enfants a donné à chacun un sens à nos vies
    Merci à vous tous pour avoir fait démarrer tous ces projets!
    La couverture du recueil est tellement jolie et tellement gaie
    Le titre résume tout!
    Merci!!
    Sandrine maman de Laura qui a passé un super INJENOEL!

  2. bonsoir Sandrine
    je suis content que tu fasses parti de cette aventure. nous avons été très heureuxde faire ta connaissance hier.
    bisous à Laura
    a bientôt pour l’AG.
    en attendant bonnes fêtes de fin d’année.
    seb

  3. Sandrine,

    Faut-il croire que la douleur se dilue dans l’action ? Je ne sais pas mais en tout cas je me sens moins seul grâce à vous tous et je crois que nous sommes nombreux à partager ce sentiments. Le jour où ce ne sera plus le cas nous aurons alors fait fausse route.

    Je suis moi aussi heureux de vous compter à nos côtés, tu le sais.

    Luc

Laissez un commentaire

16/12/2007
luc Masson a écrit :

Sandrine, Faut-il croire que la douleur se dilue dans l'action ? Je ne sais pas mais en tout cas je me sens moins seul grâce à vous tous et je crois que nous sommes nombreux à partager ce sentiments. Le jour où ce ne sera plus le cas nous aurons alors fait fausse route. Je suis moi aussi heureux de vous compter à nos côtés, tu le sais. Luc

Tous les commentaires
Ecrire un commenter