// Accueil / Les billets Injeno / NEUROFETE / Neurofête 2013 – ENORME ! Grâce à vous
Neurofête 2013 – ENORME ! Grâce à vous
Ecrit par Luc MASSON le 21 juin 2013

Il s'est passé quelque chose d'incroyable cette année lors de notre troisième Neurofête. Les gens sont restés 4 heures avec nous et nous avons eu du mal à les faire partir, allez c'est promis, l'année prochaine nous reviendrons.

Une troisième NEUROFETE sous le signe du carnaval

Pour celles et ceux qui l'ignorent encore, la Neurofête qui se déroule en juin depuis l'année 2011, signe la fin d'une année de collecte de fonds au profit de la recherche sur les neuropathies de l'enfant.

En effet, de juin à juin, nous vendons des badges, des livres, divers objets sur notre galerie inje'boutique, afin d'accroître la somme que nous reversons à l'unité de recherche INSERM U676 implantée à l'hôpital Robert Debré à Paris. 

 A cela s'ajoute les dons des particuliers et des entreprises qui représentent d'ailleurs 70% des sommes collectées. 

La Neurofête a également été créée à l'origine pour offrir aux familles d'INJENO, à nos partenaires, un spectacle accessible et familial. De ce point de vue, la version 2013 n'a pas dérogé à la règle.

 La qualité technique et artistique de la neurofête, nous la devons à notre parrain, Sylvain Vanstaevel, dit TATAVEL. C'est lui qui cherche tous les ans les artistes pour pourront éclairer de leur présence le petit Kursaal. 

 Mais il s'occupe aussi de toute la partie technique et là, il faut que je vous avoue quelque chose. Cette année, ce fut très difficile. Le montage technique a commencé le samedi 8 juin à 9 heures pour ce finir le dimanche 9 juin à 16 heures ! ENORME, c'est le mot qui me vient à l'esprit quand je pense au travail fourni par la petite équipe de Sylvain. Samedi ils ont quitté la salle à 22 heures et dimanche à minuit et 30 mn. 

Mais le jour et à l'heure du spectacle, tout était prêt. Tout le monde y a mis du sien et personne ne s'est rendu compte de la lourdeur de la tâche et c'est pour cela que je souhaitais le souligner.

 

 Le 480 personnes ont pris place dans le calme. Priorité aux personnes handicapées, qui sont entrées en salle vers 17H et le reste du public à 17H20.

 A 17H40, le show a pu commencé, avec en maître de cérémonie, notre TATAVEL, emplumé comme il se doit.

Nos amis de MOCIDADE DK qui ont dû s'adapter à une scène plus petite que prévue, ont ouvert le bal, dans le mouvement, les couleurs et les sons du pain de sucre...

Un petit clin d'oeil à Emmanuel mis en valeur dans son habit de lumière.

 Puis les Streules ont pris le relais. Ils ont chanté à capela avec comme seules instruments, un accordéon, une valise en carton et un poireau de Rosendaël.

Ils ont reçu des mains de Sylvain, leur premier disque d'or qui salue le nombre sans cesse grandissant de leurs fans.

 Nous avons ensuite quitté la chapelle des Streule pour entrer dans le concert des Blues Zoulous. Deux chanteurs, onze musiciens, et je vous promets que ça a envoyé du lourd.

 Pierre tout en noir et bleu...

 ...Serge, tout en beige et bleu. Après une petite pause de 15 minutes est arrivé celui que l'on attendait toutes et tous.

 Monsieur Patrick Sébastien. Il a commencé par tailler un costard à Monsieur Strauss Kahn.

 Et de fil en aiguille il a incarné près de 60 personnages.

 Mais on l'aime aussi quand il n'est que lui même, ou alors...

 Quand il prend la défense d'un autre, en utilisant le style d'un certain Edmond Rostand et sa verve inimitable.

 Comme chauffeur de salle, il est au top Patrick Sébastien, car je vous assure il a mis le feu à la salle Jean Bart. Il a beaucoup fait participer le public, les enfants, les parents, le jeunes les moins jeunes...

 Une farandole, une chenille, une chanson qui nous rappelle les samedis soirs devant notre poste de télévision.

 Un enfant fêtait son anniversaire ce jour là, le voici, à mon humble avis, il s'en souviendra longtemps.

 Sébastien aussi, se souviendra de la présence du Président de la République dans la salle.

Evidemment, nous avons fait tourner les serviettes, de bon coeur et en rythme.

 Patrick Sébastien a fait monter du public sur la scène et des enfants extraordinaires ont pu immortaliser le moment.

 Puis, le spectacle à pris fin, nous étions toutes et tous très triste de le laisser partir, mais c'est promis, nous nous reverrons.

 Nous allons pouvoir reverser 15 000 euros au docteur Stéphane AUVIN, pour son programme de recherche sur la pharmaco- resistance dans l'épilepsie du jeune enfant.

 Un souvenir avant le départ de PS...

 Une dernière facétie de Monsieur Vanstaevel, un mec complètement dingue qui sied au projet un peu fou d'INJENO.

 Démontage de la salle terminé à 00H30, direction le local d'INJENO pour manger un morceau et boire un verre ou deux.

En tout cas, BRAVO pour ce travail magnifique mon cher Sylvain. Je te dédie cet article, cette Neurofête, cett réussite. 

 

Luc Masson
Papa d’Inès, Nina et Lou

Co-fondateur d’INJENO
Président INJENO NPDC
Vice-Président INJENO IDF

Association INJENO
64 rue Henri TERQUEM
59140 DUNKERQUE
Tel : 06/50/60/93/42
Tel fixe : 09/81/26/31/88
Mail : contact@injeno.fr
Site : www.injeno.fr
Facebook : INJENO C'EST LE CERVEAU

Lauréat Groupe ACCOR 2013 
Lauréat Groupe ADPS ALLIANZ 2012
Lauréat Région NPDC Programme Chercheur-Citoyen en 2011
Lauréat CJD Dunkerque en 2011
Lauréat du prix Jean Bart en 2010
Lauréat Fondation Bouygues Telecom en 2009
Lauréat Caisse d'Epargne Nord France Europe en 2008
Lauréat Générali Proximité en 2007

Commentaires

Un commentaire

  1. bonjou les photo il son pas mal met dommage que j’ai pas pu venir mes mon mari lui il ete la il a pris des video s’espere que pour l’anné 2014 s’espere que ma fille va sortir de l’hopital de calai comme sa si vou reverai re une fete je pourai venir avec elle avec la petite patente que il l’appelle

Laissez un commentaire

21/06/2013
delaporte a écrit :

bonjou les photo il son pas mal met dommage que j'ai pas pu venir mes mon mari lui il ete la il a pris des video s'espere que pour l'anné 2014 s'espere que ma fille va sortir de l'hopital de calai comme sa si vou reverai re une fete je pourai venir avec elle avec la petite patente que il l'appelle

Tous les commentaires
Ecrire un commenter