// Accueil / Les billets Injeno / Association INJENO / Nous sommes des parents
Nous sommes des parents
Ecrit par Luc MASSON le 21 novembre 2006

En aucun cas ce blog se substitue à une thérapie si elle est en cours, ou à des consultations médicales expertes, ceci n'est pas sa finalité.

 

Nous, ce que nous cherchons avant tout, c'est l'échange, le partage des expériences mais aussi de tout le reste. Nous espérons pouvoir drainer davantage d'espoirs que de tristesse, mais les deux peuvent librement s'exprimer.

Nous vous demandons toutefois, retenu et modération dans vos propos et surtout aucune critique sévère envers le corps médical.

Luc MASSON
Président de l'association INJENO

Commentaires

4 commentaires

  1. Félicitations pour la naissance de ce site, bien conçu.
    J’espère qu’il vous apportera ce dont vous avez besoin.
    Bonnes fêtes de fin d’année.

  2. Aurore,

    Merci à toi, fait passer le message autour de toi. Il existe maintenant une association qui a pour volonté de s’occuper des parents d’enfants atteints d’épilepsie et plus généralement de troubles neurologiques du développement.
    N’hésite pas à nous envoyer des mails et laisse ton adresse mail pour la réponse si tu le veux.
    Bonne année nouvelle à toi et à tes proches.
    Luc

  3. C’est déjà fait et je fais tout pour que ce site soit connu.(je suis professeur, ça aide!).
    Comme le dit la plupart des visiteurs, je vous admire beaucoup pour tout ce que vous faites, pour tout l’amour qui transpire dans vos messages et pour votre optimisme.
    Je suis la marraine de Jeanne, et lire ce qu’a écrit César son papa m’a apporté beaucoup d’émotions. C’est difficile de parler, on a peur de se laisser submerger par l’émotion, envie de changer les idées des parents et non pas de les ramener toujours au bébé différent. Alors là écrire c’est plus simple. Merci de nous permettre de le faire!

    Comme le disait Corinne, si vous avez besoin d’aide, vous pouvez compter sur nous.

    Meilleurs voeux.

  4. Aurore,

    Je comprends ton sentiment de peur, mais saches que même entre nous, les papartenaires, il y a beaucoup de pudeur. De temps à autres nous parlons de nos enfants, mais jamais de nos sentiments, ça viendra, avec le temps, ou peut être n’est-il pas nécessaire d’en parler, tant nos parcours se ressemblent. Nos expériences de la différence et de la maladie sont très proches les unes des autres, même si les causes différent.
    Je suis heureux de voir que tu t’impliques en transmettant nos coordonnées. Continues et merci de nous soutenir.
    Luc

Laissez un commentaire

10/01/2007
Luc a écrit :

Aurore, Je comprends ton sentiment de peur, mais saches que même entre nous, les papartenaires, il y a beaucoup de pudeur. De temps à autres nous parlons de nos enfants, mais jamais de nos sentiments, ça viendra, avec le temps, ou peut être n'est-il pas nécessaire d'en parler, tant nos parcours se ressemblent. Nos expériences de la différence et de la maladie sont très proches les unes des autres, même si les causes différent. Je suis heureux de voir que tu t'impliques en transmettant nos coordonnées. Continues et merci de nous soutenir. Luc

Tous les commentaires
Ecrire un commenter