// Accueil / Les billets Injeno / Association INJENO / Association INJENO – Présentation à la presse du recueil " Par Amour pour nos Enfants" à Lille
Association INJENO – Présentation à la presse du recueil " Par Amour pour nos Enfants" à Lille
Ecrit par Alexandra Vanhille le 6 juillet 2008

Ce vendredi 20 juin 2008 fut pour nous l’occasion de présenter notre recueil de témoignages « Par Amour Pour Nos Enfants » en Métropole Lilloise. La sortie de notre recueil était, nous semblait-il, une occasion rêvée pour pouvoir introduire notre association INJENO sur Lille. Cette initiative fut pour nous un véritable challenge après notre prestigieuse présentation au Casino de Dunkerque, une semaine auparavant. L’organisation ne fut pas des plus aisées. Petit retour en arrière, car l’histoire commence ainsi :

La première étape consistait à trouver une salle suffisamment grande et accessible à tous. A Lille, à un mois et demi de notre présentation, il était déjà surnaturel de penser que nous pourrions trouver un local prêté gratuitement par la collectivité. C’est ainsi que mon papa, Hervé MELIQUE, retraité S.N.C.F. depuis 15 ans, a eu l’idée et la gentillesse de réactiver son réseau relationnel auprès de la direction régionale de la S.N.C.F.

C’est avec beaucoup de persévérance, ne comptant pas son temps, qu’il expliqua le but, le pourquoi de notre association. Son discours fut très bien accueilli et Mme TOUSSAINT - directrice de la communication régionale de la S.N.C.F. - fut émue par notre cause.

Quelle ne fut pas ma joie et ma satisfaction de pouvoir annoncer début mai aux membres du bureau, l’obtention de la salle de conférence baptisée « Fleur » (prédestinée à accueillir le gerbera symbole d’INJENO), gracieusement prêtée par la direction régionale de la S.N.C.F.

Commença alors une véritable course contre la montre ! Une reconnaissance rapide de la salle, une préparation et un envoi massif de nos invitations pour la présentation, une commande adaptée chez le traiteur…

Mais surtout un parcours ardu pour toucher les médias lillois : Lille étant une grande agglomération et les médias devant couvrir tant de nombreux événements, qu’il fut difficile d’obtenir de leur part un engagement ferme sur leur présence le soir de notre présentation.

Le jour J arriva pourtant, avec son lot de sentiments d’inquiétude, d’excitation, d’espoir et d’enthousiasme. Luc et moi avions la charge de l’installation de la salle. C’est ainsi que tout l’après-midi, nous avons aménagé le local de façon la plus conviviale possible. Après 3 heures de travail acharné, nous avions réussi à imprégner ce lieu de gaieté, de châleur, et d’entrain pour accueillir nos invités.

20 heures approchait, et nous étions submergés d’interrogations, émus et inquiets à la fois : notre première à Lille aurait-elle l’effet escompté ? Saurions-nous nous faire entendre des médias et des autorités locales ? Notre message serait-il entendu ? Il fallait assumer notre entrée en métropole par la petite porte, mais le jeu en valait la chandelle !

L’équipe du bureau d’Injeno, nous rejoignit enfin : notre solidarité et amitié nous donnèrent le courage nécessaire pour affronter la soirée... Sébastien - Vice-Président, Marianne - Vice-Secrétaire, Christelle - Secrétaire et son époux Charly, Karine - Chargée de communication, et enfin Sandy - Trésorière - accompagnée de son reporter de mari, César.


Nos époux respectifs Sophie et Thierry, visiblement concentrés et attentifs

Notre joyeuse bande de supporters toujours fidèles : Sylvianne FOURNIER et Alexis, Valérie BARRA, Joël DEHONDT (le papi "Rosendaël" de Jeanne), Papi Hervé et Mamie Andrée (grands-parents de Laura et Fanny).


Si si Sandy ! Sylvianne a mis le badge sans me piquer !

Sylvie et Chris, Xavier et Christine, Fanny, Romain et Clara, mes frères et soeurs, nièces et neveux étaient venus nous soutenir en force !


La famille MELIQUE au grand complet !


La famille PLANCQ également bien représentée avec Nathalie BERRA, sa fille Cécile et Mamie Andrée.

Je tiens également à remercier Laëtitia et Frédérique, mes deux fidèles amies annoeullinoises pour leur présence et leur marque de soutien, ainsi que mes deux collègues Freddy et Sylvie qui, au quotidien, suivent les "aventures d'INJENO".

Il n'y eut malheureusement la présence que de 2 enfants extraordinaires - Molly et Laura, fait imputable notamment à l'éloignement du lieu de la présentation et de l'heure tardive de l'évènement.


Laura et sa console de jeux portative.


Princesse Molly.


Mattéo - le frère de Molly - était aussi de la partie avec sa grand-mère.


Fanny - la soeur de Laura - photographe en herbe apprenant toujours quelque chose à son papy Hervé !

Ce fut au tour de nos chers artistes ayant illustré notre recueil de venir nous rejoindre. Adel K. GOUILLON et Anne-Sophie GOVAERE, accompagnée ses parents, qui toutes deux nous avaient déjà honorés de leur présence à la présentation dunkerquoise.


Adel K. GOUILLON


Anne-Sophie GOVAERE

Pour la première fois, nous découvrions Filipe TAVARES venu en famille avec l'une de ses 6 enfants et son épouse.


Filipe TAVARES


Adeline FLIPO et son mari, avec qui j'ai pu échanger avec une très grande émotion quelques mots sur sa motivation à peindre l'oeuvre qui accompagne le témoignage de Laura.


... Et enfin Jean-Claude BRICHART, que Luc et moi avons accueilli, non sans fierté pour lui remettre le recueil qu'il n'avait pas encore découvert.

Artistes encore ! Dans un autre registre... Nous avons pu faire la connaissance d'Eric SMAGHE, de son épouse ainsi que de Mme TRAISNEL. En effet, Eric, collègue de travail à l'E.F.S. Nord de France et trésorier de la troupe de théâtre "Duelles" venaient prendre la température et c'est très gentiment que Mme TRAISNEL et Eric nous ont proposé de lire quelques passages de nos témoignages au cours de notre vernissage automnal. A noter également que c'est "Duelles" qui animera cette année notre INJENOël 2008 en nous contant la merveilleuse histoire du père Noël !

Nous avons eu l'immense joie de rencontrer Marie-Pierre et Michel CAUDRELIER, parents de Clément (8 ans et demi et enfant extraordinaire) et Louis (13 ans), venus découvrir la philosophie de l'association et qui, à l'issue de la soirée, ont rejoint notre grande famille en adhérant à INJENO.


Marie-Pierre et Michel, nouvelle famille annoeullinoise.

L'équipe des élus de la mairie d'Annoeullin était venue en force pour nous écouter et pour nous épauler dans notre projet d'implanter une antenne INJENO annoeullinoise. C'est ainsi que M. Philippe PARSY - maire d'Annoeullin, Mme VAN WASSENHOVE - adjointe à la Jeunesse, M. et Mme BOULONNE et M. et Mme MEQUILLON, ont découvert nos projets et ont été très impressionnés par notre dynamisme.

Ce fut également le cas de Mme MARCELLE - conseillère municipale déléguée aux personnes handicapées à la mairie de Lambersart, qui a proposé d'accueillir notre vernissage dans la ville de Lambersart ainsi que de déposer notre recueil sur le bureau de Mme LETARD - secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité, auprès du ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille et de la Solidarité.

Mme WEENS - Responsable Régionale de l'action sociale S.N.C.F. - fort impressionnée par notre action, nous a promis de distribuer notre recueil par le biais du réseaux des assistantes sociales de la S.N.C.F. et nous a proposé de remplir une demande de subvention S.N.C.F. baptisée "Coup de coeur".

Il était temps pour les membres du bureau de faire leur allocution...

Comme toujours celle de Luc fut un modèle du genre; toujours aussi à l'aise et aussi motivé, voire transcendé pour la présentation générale de l'association ainsi que pour celle de notre projet de création du pôle d'excellence Poly Handicap. Pour la première fois, Sébastien et moi même avons osé faire notre petit discours présentant respectivement, le projet de relecture, voire de réécriture de la loi du 11 février 2005 sur l'intégration scolaire des enfants handicapés et le projet de mise en place d'un Neurothon, afin de collecter des fonds pour la recherche sur le cerveau auprès du grand public lors d'une grande journée médiatique.


Un bureau presqu'au complet.


Luc, nous montrant une photo de jeunesse chère à son coeur...


Sébastien, écouté attentivement par Mme Claudia Delerue-Cretal - journaliste à La Voix du Nord - et Laura ne semblant pas être fort convaincue du discours !

L'assemblée fut très attentive et très réceptive à notre cause à notre grand bonheur.


De gauche à droite : Valérie, Sylvianne, Charly et Papi "Rosendaël"


Une belle réunion de personnes toutes ouïes !

Nous savions désormais que ce n'était que le départ d'un envol certain sur Lille.

Après avoir sabré le champagne, avec l'aide de Charly, les membres féminins du bureau INJENO, se sont transformées en hôtesses de charme pour faire le service et proposer aux convives qui nous avaient fait l'honneur et le plaisir de se déplacer, d'alléchants petits fours salés et de délicieuses mignardises sucrées.


Charly toujours prêt à rendre service dans les moments forts !


Mon dieu Sandy ! Que ce rôle te va bien !...


Sympa ce buffet !

Tandis que Luc était toujours au travail... répondant avec plein de conviction aux questions des deux médias-presse qui nous avaient fait l'honneur de venir découvrir notre association : Mme Delarue-Cretal de La Voix du Nord et Melle Louise Tesse de Nord-Eclair.


Luc, toujours passionné et Melle Tesse de Nord Eclair, visiblement captivée par les propos de notre président.

Après avoir remis en état la salle de conférence, la soirée s'est ensuite prolongée pour certains dans un super petit restaurant de Lille - Le Bistrot des Halles, 1 rue des primeurs - puis au Network Café, un endroit nec plus ultra des nuits lilloises (enfin pour ceux qui apprécient, n'est ce pas César !...)


Une tablée animée après l'effort, le réconfort !

D'ores et déjà, nous avons pu constater que les retombées médiatiques de l'évènement n'ont pas tardé à se faire sentir, plusieurs interviews par téléphone dès le lendemain ont pu être données, notamment le journal Déclic et le quotidien gratuit 20 Minutes. Nous avons eu de nombreuses adhésions et de généreux dons. Nous avons également été contacté par l'école d'infirmières et la faculté de médecine de Lille pour participer à des modules de formation afin d' expliquer le handicap du point de vue des familles.

Malgré les craintes et les doutes, cette soirée fut réussie et fructueuse en débouchés pour notre jeune association. Il nous faut maintenant continuer sur ce chemin et gérer entre guillemets "ce succès".

Nous avons encore pu montrer notre détermination à faire avancer les choses , à partager avec tous et avancer ensemble!!!

Sandrine PLANCQ
Vice-Trésorière d'INJENO
Maman de Laura et Fanny

Commentaires

7 commentaires

  1. Sandrine
    super billet très complet. tu as très bien relaté cette soirée avec nos craintes et nos éspoirs. ce fût une soirée riche en émotion. merci aux médias, aux personnes des différentes municipalités, aux familles de nous avoir fait à nouveau confiance. vivement le vernissage.

    sébastien, papa de Noé et Ninon
    vice-président

  2. Sandrine

    Merci à toi pour ce résumé de notre belle soirée lilloise. Cette présentation en métropôle fut un moment privilégié de partage et de communication, comme nous savons le faire.

    Nous avons eu la chance d’avoir dans le public, des personnes acquises à notre cause, de la société civile et du monde politique. Un grand merci à Hervé, ton papa. Un merci non moins sincère à la SNCF et à Mmes Toussaints et Weens.

    Les retours médiatiques ont en effet été très nombreux et appréciés. Nous avons ainsi été contactés par de nombreux partenaires potentiels, les médias ont donc pleinement jouer leur rôle.

    Comme à notre habitude, cette soirée fut très positive, gaie et joyeuse, même si le sujet de nos propos est tragique et même si nous donnons parfois l’impression de bien le vivre, notre existence rime avec souffrances. Pourtant notre joie de vivre n’est pas une façade, elle est réelle, elle est amplifiée par ce que nous partageons chez INJENO.

    Notre association créée du lien, elle génère de la force et consolide nos certitudes. J’espère que beaucoup de familles auront envie de nous rejoindre et de fortifier notre groupe.

    Merci à tout le monde et en particulier à toi Sandrine.

    Luc Masson
    Papa d’Inès
    Président d’INJENO

  3. Sandrine,

    Merci de nous faire partager cette belle soirée, riche en émotion.
    Quand je lis que certains journaux comme Déclic s’en mêlent, cela me donnent des frissons, je me dis "ouwah", c’est énorme , on avance à grand pas. C’est magique!

    merci à tous pour tout ce que vous faites pour Injeno.

    Nath, maman de p’tit Yann

  4. Bravo ma chère fille d’avoir relaté et illustré aussi bien cette soirée mémorable.
    C’est un succès pour l’Association et, sans doute, le point de départ d’une nouvelle aventure car des retombées fort intéessantes se sont déjà produites.
    Il faut continuer tout en restant une Association à dimension humaine. Cela étant, il faut un minimum de médiatisation pour parvenir aux objectifs fixés. Seuls, on ne pas grand chose. Unis et déterminés, on peut beaucoup pour nos familles et nos enfants extraordinaires.
    Je profite de l’occasion pour souhaiter de bonnes vacances à toutes et à tous. Vous avez besoin de vous ressourcer car la tâche sera rude à la rentrée.
    Dans la mesure du possible je continuerai à apporter ma petite pierre à votre ACTION si noble.

  5. Bravo pour votre présentation toujours empreint de bcp de chaleur et d’enthousiasme. J’ai rencontré avec plaisir la famille plaisant hier après midi pour récupérer mon carton de recueils. Le recueil est magnifique et je n’ai pas encore commencé ma lecture. ça promet d’être riche en émotions.

    Encore bravo à vous.

  6. Super reportage et un grand merci à toutes les personnes qui se sont mobilisés pour cette soirée et surtout pour nos enfants.
    Christelle, maman d’Hugo et de Mélanie

  7. merci pour ton billet sandrine, je sais quel travail tu as du accomplir…je t’admire

    ma sandrine,

    "les violences, les situations négatives, les difficultées rencontrées sur les chemins de nos vies semblent laisser plus de traces dans notre esprit, dans notre mémoire, dans notre corps ou dans notre histoire que les évenements heureux que nous avons pu vivre…
    elles se déposent en creux, comme des failles, ouvrent des incomplétudes ou révévent des manques.Elles s’inscrivent comme des blessures, comme des pages froissées ou déchirées de notre histoire, que nous empressons de tourner, de mettre de coté, d’oublier."

    Oh que nos chemins de vie sont les memes…de telles similitudes sont un signe, aujourd’hui nous partageons nos forces et nos faiblesses.Nous sommes en train de renoncer à une situation devenue insatisfaisante, mais je suis sure que c’est une démarche active, positive, d’affirmation et de réappropriation de notre intégrité.Notre démarche de changement a ses risques,mais c’est l’espoir d’accéder à un mieux etre.
    Nous savons toutes les deux que nous ne pouvons controler la maladie de nos enfants, chaque jour est une épreuve, un avenir incertain.Justement allons à la quete d’un autre bonheur, il faut que nous apprenons à acceuillir les cadeaux de la vie, nous pouvons ainsi en offrir, en répandre, en créer.
    On s’est mise à l’écoute pour nous conduire au plus prés de notre propre vérité.
    Le chemin est encore long, mais il nous est commun.Malheureusement je sais qu’il te reste un vide que je ne peut combler…

    en ce moment tu es en vacances, je sais quelles épreuves tu surmontes.Restes toi meme, à ton retour je serai la

    à trés bientot
    je tembrasse ma sandrine

Laissez un commentaire

19/07/2008
sylviane a écrit :

merci pour ton billet sandrine, je sais quel travail tu as du accomplir...je t'admire ma sandrine, "les violences, les situations négatives, les difficultées rencontrées sur les chemins de nos vies semblent laisser plus de traces dans notre esprit, dans notre mémoire, dans notre corps ou dans notre histoire que les évenements heureux que nous avons pu vivre... elles se déposent en creux, comme des failles, ouvrent des incomplétudes ou révévent des manques.Elles s'inscrivent comme des blessures, comme des pages froissées ou déchirées de notre histoire, que nous empressons de tourner, de mettre de coté, d'oublier." Oh que nos chemins de vie sont les memes...de telles similitudes sont un signe, aujourd'hui nous partageons nos forces et nos faiblesses.Nous sommes en train de renoncer à une situation devenue insatisfaisante, mais je suis sure que c'est une démarche active, positive, d'affirmation et de réappropriation de notre intégrité.Notre démarche de changement a ses risques,mais c'est l'espoir d'accéder à un mieux etre. Nous savons toutes les deux que nous ne pouvons controler la maladie de nos enfants, chaque jour est une épreuve, un avenir incertain.Justement allons à la quete d'un autre bonheur, il faut que nous apprenons à acceuillir les cadeaux de la vie, nous pouvons ainsi en offrir, en répandre, en créer. On s'est mise à l'écoute pour nous conduire au plus prés de notre propre vérité. Le chemin est encore long, mais il nous est commun.Malheureusement je sais qu'il te reste un vide que je ne peut combler... en ce moment tu es en vacances, je sais quelles épreuves tu surmontes.Restes toi meme, à ton retour je serai la à trés bientot je tembrasse ma sandrine

Tous les commentaires
Ecrire un commenter