// Accueil / Les billets Injeno / Parlons de nos enfants / Quand je serai grande je me marierai avec papa – Un père et sa fille
Quand je serai grande je me marierai avec papa – Un père et sa fille
Ecrit par Luc MASSON le 27 janvier 2009

La première fois que j'ai entendu cette phrase je crois que j'étais moi-même un enfant. Je ne comprenais pas vraiment ni son sens ni sa portée. Puis la vie m'a rapidement aspirée vers l'âge adulte et j'entendais cette phrase de la bouche des petites filles qui habitaient près de chez moi ou encore chez des amis dont les enfants adorables ne juraient que par l'image de leurs parents. Mais là encore, ni le sens profond de ces mots ni même leur implication affective ne m'atteignaient, je n'étais pas un papa.
Puis un jour de octobre 2004 la petite Inès est arrivée dans notre vie et cela a changé beaucoup de choses. Je découvrais à mon grand étonnement que le verbe aimer pouvait se décliner en plusieurs temps...


Inès et papa Luc l'été dernier

Oui l'amour se décline dans des temps divers. Il y a d'abord le temps de l'amour parental, maternel. Ce cadeau que vous font vos parents, celui qui vous arme contre toutes les violences de l'existence. C'est à cet âge que l'on découvre le manque des êtres aimés et l'importance de leurs attentions.

Puis adolescent, le corps et l'esprit découvrent le temps des émois. L'amour s'écrit alors sous toutes ses formes, partout et de façon exagérée. L'amour de l'autre prend des atours insoupçonnés. Il est envahissant, il est douloureux à la mesure des espoirs qu'il suscite.

Enfin l'enfant. Le petit être que l'on voulait avoir. Un bébé béat, un nourrisson qui alimente toutes nos conversations. Le temps de l'amour est alors celui de l'admiration, de l'extase et des projets. Votre amour pour ce petit d'homme vous rogne, vous accapare, focalise vos idées, fige le temps et contracte l'espace. L'amour d'un autre qui n'est ni mon auteur, ni mon semblable. Il est celui qui occupe notre esprit et nous habite.

Et puis bang, tout vole en éclats. L'image, le souvenir, le projet d'un enfant valide. Un Big Bang à la hauteur du cataclysme qu'il provoque. Et là, « miracle » : vos temps de l'amour vous font apparaître une autre réalité qui suscite autant d'émotions que vous l'aviez imaginé. Vous êtes un papa et une maman mais votre enfant est extraordinaire.

Certes, tu ne me diras jamais que tu veux te marier avec moi - mon ange - quand tu seras grande, mais je le sais d'autant mieux que cette union est inéluctable.

Fatalement petite malicieuse, tu ne nous quitteras pas, non contente d'occuper la plus quotidienne de nos pensées, tu habiteras pour longtemps avec nous, « Tanguette » que tu es. Et s'il était besoin de prouver que je n'éconduirai pas ton impossible demande nuptiale, imagine le nombre de fois où nous franchirons - blottis l'un contre l'autre - le pas de la porte familiale, souviens-toi des avalanches de bisous dont je couvre amoureusement ton joli visage, comprend la fidélité que j'ai jurée à notre alliance filiale.

Alors oui Inès, quand tu seras grande, tu seras encore mariée avec papa et tu le resteras aussi longtemps que tu le décideras car moi je ne te quitterai jamais. Nous sommes si semblables, dans cette mêmeté affective, cette illusion d'éternité.


Tu es arrivée le 1er octobre 2004 ma petite princesse...


Très vite, j'ai développé une addiction aux câlins...


Je t'ai tout de suite parlé de la vie, le jour...


La nuit aussi...


Nous avons partagé de bonnes bouffes...


Et les programmes d'Arte et de la 5ème...


C'est ainsi que se sont développés des mimétismes...


Si, si, je t'assure...


Tu es vite devenue le centre de mon univers...


Un univers peuplé d'animaux étranges et musicaux...


Je t'ai appris les claquettes...


Et les pauses à la Paris Hilton...


Mais ce que tu préfères, ce sont les gâteaux d'anniversaire...

Inès, ces quelques mots sont pour toi, ils sont la seule dote que je ne pourrai jamais te donner, cadeau d'une improbable mais si puissante union entre une éternelle enfant et un si triste compagnon.

Je vois dans tes yeux pacifiques
L’azur d’un voyage homérique
Je trouve le grain de tes cheveux
Pareil aux dunes siliceuses
Pourtant j’entends sur ta peau d’ange
L’écho perdu de tes silences

Le monde n’est pas assez beau pour toi
Ma princesse vanille chocolat
Un océan de larmes sous ce toit
Irrigue l’espoir d’un chemin, je crois
Le monde est trop commun pour toi
C’est pour cela que tu ne le vois pas

Laisse donc à ce monde septique
Le soin de croire ton chemin unique
Donne leur de toi ce rien, ce peu
Qui nous rend tous si courageux
Prend soin de rester en enfance
Le temps d’oublier ces offenses

Le monde est bien trop laid pour toi
Mon petit cadeau pêche melba
Un désert aride sous nos pas
L’oasis de maman papa
Le monde est bien trop loin de toi
Et c’est pour cela que tu n’y vas pas

Crier, sourire, tu communiques
Ce que par amour tu répliques
Les regards, ne te soucie d’eux
Ils sont aveugles et malheureux
Vis, pleure, montre ta différence
Cela vaut mieux que ton absence

Le monde est bien trop simple pour toi
Inès pour toujours dans mes bras
Ta vie est ton chemin de croix
Ton existence est mon combat
Le monde est bien trop dur pour toi
Et c’est pour cela que tu n’en parles pas.

Ton papa

Commentaires

10 commentaires

  1. C’est trop émouvant, comment aller se coucher sans avoir les larmes aux yeux ? Elle en a de la chance Inès d’avoir un papa si présent et si battant ! C’est très touchant de vous voir comme ca blottis, ca déborde d’amour et quel beau poème !
    C’est aussi ce que je ressens quand je vois mon mari et Sasha, ils s’aiment aussi les deux là ! C’est un très beau tableau…
    Merci pour ce beau billet plein d’émotion !

  2. Que d’amour !
    Votre petite fille et votre dame, vous êtes les plus riches du monde ! C’est "l’amour", le véritable , j’ai l’impression de vivre dans un monde meilleur ! Merci.

  3. Quel superbe billet tu nous a fait, Luc ! C’est très émouvant, Inès a vraiment de la chance en plus d’avoir un papa qui fait des poèmes rien que pour elle.

    Ce poème démontre l’amour si intense que tu as pour ta fille, même si nous le savions déjà, c’est magnifique.

    Je vous embrasse tous les 3.

    Tendres calins pour Inès.

    Nathalie, maman de Hanna

  4. bonjour c’est marie charlotte oui c’est trop beau émouvant ce que vous dites il a du vous en falloir du courage un courage si grand de force et amour immense malgré le handicap vous l’aimez votre fille ne la rejettez pas l’aidez elle aussi vous aime et vous le montre à sa manière vous savez votre enfant le ressent resent pleins de choses même iniminaginables pour vous pourtant elle comprend tout vous entend votre voix vos calins la rassure lisez lui ce si beau billet elle comprendra oui et comme vous le dites les miniques que votre puce sont importantes sont vraies n’ayez jamais aucun regret le regret d’avoir pas eu l’enfant dont vous reviez ant ines est votre trésor de toujours et vous en fera voir des choses chaque jour en grandissant dont des bonnes le handicap n’es facile à vivre lais ines montre sa joie amour avec vous et vous aussi et c’est très beau
    comme vous le dites le monde n’est pas facile mais ines par ce monde vous montre un tout autre univers qui malgré le handicap peut être plus beau vous connaitres d’autres chose que le monde valide mais ines sait que vous êtes à ses cotés faites beaucoup pour elle et elle à sa manière oh bien sur vous aurez des hauts des bas parfois peut être des larmes rsentir une colère pas contre ines mais l’injustice qu’une si bellze petite fille ait celà sachez que grace à vous ines progresse pas à pas pas si vite que vous voudriez mais à sa manière sait se faire comorendre vous lui avez offert le plus beau des cadeaux l’amour ne pas l’avoir rejetter l’aimer comme tout autre enfant et c’est très très beau ines continuera de progres en progres même si parfois vous l’avez l’impression de reculer non regardez là elle est heureuse parmi vous grace à vous elle a le soleil de se battre la force le courage d’affronter tout grace à l’amour si grand que vous lui portez combien d’enfants sont abandonnés tant non vous l’avez gardez continuer de l’aimer car c’est votre perle précieuse d’amour si grand jamais personne ne pourra enlever ce qui est construit non que cette perle merveilleuse continu de faire briller vos yeux vos coeurs cette perle est fragile sensible mais du bonheur oui malgré des obstacles rien n’est insurmontable et si il y avait plus de parents à réagir comme vous dans ce monde ce serai super non vous ne faites pas souffrir votre fille au contraire la soutenez la stimulez l’aider et sachez que si quelqu’un vous dit des choses terribles vous fait culpabiliser n’écoutez pas ines gerandira pas à pas continuera et continuera de vous faire fleurir vos coeurs espoirs l’amour immense est si grand sans vous elle ne serai pas autant non oui vous faites beaucoup l’aidez la stiluler l’aimer vivez les insrtants de moments moins bien parce que la maladie frappe des hauts mais pas assez allez vous me dire pourquoi je ne sais pas mais j’espère espoir naisse ne s’éteigne pas mêmze si inès est différente aux yeux de la médecine pas à vous ines vous en montrera par sa force son courage est heureuse avec vous et je sais moi et tout injeno que vous faites toujouirs le meilleur êtes des parents genoaux ines ton papa a écrit de si belles choses qu’il pense pour toi le pense au plus profond de lui mêle t’aime et tu le sais continu de te battre il t’en faudra du courage à chaque âge de ta vie mais toi est forte courageuse princesse de vie de sourires tu combles tes parents de bonheur et sui tu n’arrives pas quelque chose ce n’est pas grave personne ne t’en voudra tu fais ce que tu peux à ta manière et continuera de monter un milliers de belles bonnes choses à ta manière tu es fruster peut être comme tes parents peiner de voir tes parents tristes car ton handicap les inquiète mais même inquiets tu ne détruis rien au contraire ta force ton courage ta tenacité tout l’amour est un fleuve qui ruisselera toujours sois forte cobntinu dans cette bataille nous t’aimons et pense aux bons moments oh parfois ils sont que trop peu nombreux mais tu en auras plus je l(espère de tout mon coeur et sache que tout le monde t’aime tes parents ta famille tout injeno dont moi
    grose bise belle princesse d’espoir grace à toi nous baissdons pas les bras tu montres combien la vie peut être belle malgré ton handicap bravo ines
    bravo vous parents bravo tout injeno
    ines tous les enfants ados moi et vous parents croyons en avenir meilleur et il en sera vos enfants vous monterent leur bataille aime la vie grace à vous se battent pour eux pour vous car l’amour fait beaucoup
    grosse bise

  5. Luc,

    Tu es à mes yeux un Ami, une personne formidable, déjà que avec César et Sébastien vous avez fondé l’association INJENO.
    Je suis très heureuse de te connaître ainsi que ton épouse Sophie. Il est vrai que la vie ne nous a pas gâtée, par rapport à nos enfants, mais nous avons la chance de les voir sourire, de les voir grandir malgré les difficultés, et cela fait de nous Parents d’enfant EXTRAORDINAIRE, des parents comblés.
    Ma petite Inès, tu as un papa formidable, une maman non moins extraordinaire, qui te sont entièrement dévoués à ton bien-être, et cela c’est la plus grande des richesse. L’amour que l’on peut donner à nos enfants, est la principale des choses.
    Inès, Sophie et Luc, je vous embrasse bien affectueusement

    Alexis & Pascale

  6. Cher Luc,

    Tu dois connaître ces quelques mots " On est lourd, lourd d’amour et de poèsie, voila la sortie de secours" de Francis Cabrel
    Je me permets de les emprunter car ils représentent bien ce que tu es…
    Père et Poète très émouvant
    Je t’embrasse
    Sylviane

  7. Cher Luc,

    Quel beau billet ! Plein d’émotion et d’humour, il est tellement vrai que l’amour que nous portons à nos enfants est inconditionnel et fantastique.
    Tout en refléchissant, je regarde Manu, assis à terre près de moi, il me sourit : n’est-ce pas le plus beau des cadeaux ?
    En tant que parent, tout ce que nous faisons pour notre enfant est Amour, le simple fait de lui donner à manger, de le changer, de lui parler, de le regarder tout simplement… ça doit être ça le vrai sens de la Vie !

    Dorothée, qui vous embrasse affectueusement

  8. Que d’émotions en lisant ce billet. Nous ne donnons jamais trop d’amour, mais merci Luc de faire partager le tien pour Inés. Nos maris montrent leur amour pour leur enfant extraordinaire mais peu savent l’exprimer verbalement. Merci de faire leur porte parole !

  9. Bonsoir,
    Je n’ai qu’une seule chose à dire : c’est magnifique !
    Vous m’avez énormément touchée.

  10. Luc,
    Quel magnifique billet rempli d’émotions.
    Merci de nous faire partager tous ces bons moments avec Inès !
    Bisous à vous 3
    Nath, maman de p’tit Yann

Laissez un commentaire

29/01/2009
P'tit Yann 57 a écrit :

Luc, Quel magnifique billet rempli d'émotions. Merci de nous faire partager tous ces bons moments avec Inès ! Bisous à vous 3 Nath, maman de p'tit Yann

Tous les commentaires
Ecrire un commenter