// Accueil / Les billets Injeno / Parlons de nos enfants / Un "au revoir" pas un "adieu" aux taties de la crèche des Glacis
Un "au revoir" pas un "adieu" aux taties de la crèche des Glacis
Ecrit par Luc MASSON le 28 juillet 2007

Hier soir Inès et moi-même avons dit au revoir aux enfants et aux taties de la Crèche des Glacis. Comme je l'avais déjà mentionné (cf. billet intitulé : "Inès à la crèche des Glacis - Un travail d'équipe" http://www.epileptique.fr/dotclear/index.php?2007/01/19/24-ines-a-la-creche-des-glacis-un-travail-d-equipe), Inès a été prise en charge par un groupe de taties et une directrice, toutes (il n'y a que des femmes !!!) plus extraordinaires les unes que les autres.

Je voulais vous livrer les derniers instants et les derniers échanges d'une séparation qui n'est pas un adieu...


Un au revoir des taties et des enfants de la Crèche des Glacis

Dès que vous entrez à la crèche des Glacis, vous ne pouvez pas ignorer qu'un enfant de l'association INJENO y est accueilli. Mme PLANCKEL - la directrice - a très vite accepté qu'une affiche et des cartes de l'association INJENO soient placardées ou remises aux parents. Ainsi sur la porte d'entrée vous pouvez lire...

Tout le personnel a toujours montré beaucoup d'attention pour notre petite fille extraordinaire, sans pour autant en faire moins pour les autres enfants. Mais ne nous voilons pas la face : il est si facile de ne pas se préoccuper d'un enfant lourdement handicapé. Inès peut en effet rester des heures allongée sans rien dire ou rester dans son corset siège sans rien faire. Je sais que dans certains établissements ces situations se présentent mais pas à la Crèche des Glacis.

Le matin lorsque je déposais Inès, elle était prise à bras par une tatie, souvent la même... Elle avait déjà ses préférées !... Comme tatie Patricia...

ou plus récemment tatie Jeanine...

Mais toutes les taties ont été disponibles et à l'écoute. Souvent Inès n'avait pas fini son biberon à la maison et par conséquent la tatie du matin donnait la fin du bibi à notre espiègle Inès.

Vers 9H30, Inès prenait avec les autres enfants un jus d'orange pressée. Oui, oui, que du frais et cela était aussi vrai pour le repas du midi, tout est fait sur place et je salue à ce sujet les charmantes dames qui s'occupaient des repas d'Inès.

L'après-midi commençait par une sieste et se poursuivait par le goûter vers 16H00. Et aux alentours de 17H00 / 17H30 Papa ou Manan venait chercher la petite princesse.

Pas une fois je ne suis rentré avec elle alors que la couche n'avait pas été changée ! Pas une fois elle ne m'a été rendue sale comme une souillon ! Pas une fois les taties n'ont manqué à leurs devoirs de soins et de diligence.

Mme PLANCKEL - la directrice - m'a même confié avant que nous la quittions que la présence d'Inès avait permis à certaines de "grandir" pour reprendre ses propres mots. Je lui ai alors répondu que cela venait de nos échanges et que moi aussi j'avais beaucoup appris d'elles.


A l'extrémité gauche de la photo, Mme PLANCKEL - directrice de la Crèche des Glacis

Avant que nous nous quittions, Inès a eu le temps de remettre un cadeau confectionné par sa mamie Masson pour l'ensemble des taties.

... Et Papa a offert un goûter amélioré à l'ensemble du personnel. Mais les taties avaient également préparé une magnifique fresque composée de beaucoup de photos souvenir et réalisée avec beaucoup d'affection.

L'affection, quel drôle de mot de la langue française : il désigne tout autant le sentiment que l'on a pour autrui, ce qui nous touche ("être affecté par quelque chose") et ce à quoi est destinée une chose ou une personne (affecter). Et bien je voudrais dire toute l'affection qu'Inès a pour ses taties de la Crèche des Glacis. Jamais elle n'a pleuré le matin lorsque je la déposais, jamais elle n'a montré de plaisir particulier en quittant la crèche le soir, jamais elle n'a montré de signe de repli sur elle-même. Vous avez toutes su affecter une part de votre temps au confort d'Inès, un peu plus d'attention à sa santé - si fragile - un peu plus de patience à une alimentation si lente et si problématique à une époque.

Alors pour conclure je voudrais vous dire, moi aussi, que j'ai été affecté de vous quitter toutes, vous qui parfois avez su voir, avez su lire sur mon visage que les temps étaient difficiles. Pour tout ce que vous avez fait pour Inès et pour tout le reste, soyez certaines de mon indéfectible considération.

Pour nous quitter, je vous offre à nouveau l'image de ce que vous nous avez aidé à construire...

... la joie de notre enfant.

Je vous embrasse toutes avec beaucoup d'affection.

Luc MASSON
Papa d'Inès

Commentaires

6 commentaires

  1. Coucou!!!
    C’est un grand plaisir pour moi de lire ce billet et pour reprendre vos mots, moi aussi j’ai été affectée de vous(Inès, Maman et Papa) voir quitter la crèche.
    Ce qui me "console" c’est de savoir que je pourrai suivre tous les progrès d’Inès grâce à ce superbe site. J’espère aussi pouvoir revoir La Princesse Inès!
    Encore merci à vous pour ce joli billet.
    A bientôt
    PS : Si vous avez besoin d’un coup de main pour organiser des actions avec l’asso n’hésitez pas à me contacter.

  2. Un très beau billet, riche en émotions et riche en leçons pour certaines structures dites spécialisées où règne un certain fatalisme, un certain laxisme, où le tout médical prévaut au dépend du relationnel, de l’aspect humain, des sentiments.

    Une leçon de vie, une leçon de compréhension et d’altruisme… bref une leçon d’Amour… Celui que nous parents portons à nos enfants… Celui que nos enfants nous restituent à leur manière et sans détour, sans aucun artifice, le plus simplement et le plus ingénument possible… Celui que tout à chacun peut ressentir au contact de nos enfants s’il prend un temps soit peu la peine de les connaître et de les découvrir !

    Gageons que Inès s’intègre aussi bien dans sa nouvelle école à la rentrée !… En attendant l’arrivée prochaine de ses autres camarades que sont Noé, Hugo et Jeanne…

    César

  3. C’est avec beaucoup d’émotions que je viens de lire ce billet, très riche au niveau des rapports humains. C’est ce que nous espérons tous, pour nos enfants lorsqu’ils se rendent dans ses structures d’accueil : recevoir de l’Amour, c’est cela qui permet de les faire grandir.
    Pleins de bisous en attendant le billet sur sa nouvelle rentrée des classes.
    Christelle

  4. très beau billet, dur dur de dire aurevoir.
    on espère tous avoir de telles structures ou nos enfants sont aimés et si bien entourés.
    bravo au personnel de la crèche.
    bisous et à bientot
    nath

  5. c’est plus qu’une marque d’affection, l’ensemble du personnel et la directrice c’est ++++ qu’un rayon ce sont des étoiles qui brillent dans cette créche pour Inés et les autres je leur retire mon chapeau.

  6. INES,Gros bisous pour ta rentrée demain .Même si les mots semblent hésiter,sache que tu es :UNE PETITE FILLE MERVEILLEUSE.Votre vie est une leçon.amitié Patricia

Laissez un commentaire

26/08/2007
tatie patricia a écrit :

INES,Gros bisous pour ta rentrée demain .Même si les mots semblent hésiter,sache que tu es :UNE PETITE FILLE MERVEILLEUSE.Votre vie est une leçon.amitié Patricia

Tous les commentaires
Ecrire un commenter