// Accueil / Les billets Injeno / Parlons de nos enfants / Un enfant nous quitte une étoile s’alume : Adieu JULYANE
Un enfant nous quitte une étoile s’alume : Adieu JULYANE
Ecrit par Luc MASSON le 26 mai 2011

Il y a des messages que l'on ne voudrait jamais avoir écrit. L'introduction de celui-ci en fait partie. Trop de fois encore nous crierons notre colère d"une vie arrachée à notre amour parental, trop vite, trop brutalement. Voici le message reçu récemment des parents de la défunte Julyane, partie rejoindre Juliette, Léane, Thomas, et Damien le 30 avril 2011.


Nous vous remercions d'avoir été présents physiquement ou par la pensée le jour de l'enterrement de Julyane. Nous vous remercions également pour vos fleurs, plaques, dons...

Grâce à vous la Famille et vous les Amis, par votre présence, vos pensées positives, vos prières, vos bougies, vos mails... nous avons tenu bon face au triste destin de notre fille. Nous avons été très touchés par toutes vos marques d'amitié, d'affection, de solidarité, de soutien, de générosité... Tout cela nous a donné une immense force pour accompagner notre bébé jusqu'à son dernier souffle dans mes bras (le pire moment redouté pour des parents).

C'est avec beaucoup d'émotion que nous vous écrivons ces quelques mots car nous pensons à notre juju à chaque instant. Elle est devenue un petit ange et a emporté avec elle au Paradis tout l'Amour reçu pendant 22 mois. Son passage sur Terre a été bref mais très riche. Nous garderons toujours au fond de notre cœur son courage et ses sourires.

Une amie nous a adressé un très beau texte, que vous connaissez peut-être déjà, de St Augustin et nous souhaitons le partager avec vous : "La mort n'est rien, je suis seulement passé dans la pièce d'à côté. Je suis moi. Vous êtes vous. Ce que j'étais pour vous, je le suis toujours. Donnez-moi le nom que vous m'avez toujours donné, parlez-moi comme vous l'avez toujours fait. N'employez pas un ton différent, ne prenez pas un air solennel ou triste. Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble. Souriez, pensez à moi, priez pour moi. Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été Sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre. La vie signifie tout ce qu'elle a toujours été, le fil n'est pas coupé. Pourquoi serais-je hors de votre vue ? Je ne suis pas loin, juste de l'autre côté du chemin".

Gwladys et Fabrice

Les membres du bureau de l'association INJENO se joignent à vous pour dire à la famille de Julyane toute notre sollicitude en ce moment insupportable.

Nous avons envoyé à Gwladys et Fabrice une carte de condoléances nous vous invitons à leur signifier votre soutien sur cette page.

Luc Masson
Papa d'Inès et Nina
Papa co-fondateur d'INJENO

Commentaires

Laissez un commentaire