// Accueil / Les billets Injeno / Association INJENO / Association INJENO – Une fête des mères aux couleurs de notre asso !
Association INJENO – Une fête des mères aux couleurs de notre asso !
Ecrit par Luc MASSON le 14 juin 2009

L'association INJENO a été créée pour venir en aide aux familles d'enfants handicapés, polyhandicapés et neuro-lésés. Nous ne représentons pas une maladie en particulier mais un sentiment qui transcende nos vies et façonne nos existences.

Pour la deuxième année consécutive, les commerçants du canton de Hondschoote ont accépté de distribuer à l'occasion de la fête des mamans notre emblème, un magnifique Gerbera Magenta !


La petite carte de visite qui accompagnait chaque fleur placée dans son fourreau

Si certaines personnes s'interrogent encore sur notre choix du gerbera comme symbole, nous voudrions leur rappeler que cette fleur à besoin d'être tigée pour tenir droite, comme nos enfants ont besoin d'être appareillés pour se tenir debout ou assis.

Mais revenons sur cette seconde édition de la fête des mères façon "commerces hondschootois". Monsieur David Hotot, président des commerçants de Hondschoote, adhérent INJENO, a proposé cette opération de solidarité l'année dernière aux 18 commerçants de l'association dont il venait de reprendre la présidence. Cette année, pas moins de 9 commerçants se sont ajoutés à cette équipe dynamique et par conséquent, ce sont 27 commerçants qui cette année ont distribué un gerbera magenta INJENO du vendredi 5 juin au dimanche 7 juin.

Mais avant de les distribuer, il a fallu les tiger comme précisé ci-dessus, les glisser dans une poche en plastique, agraffer une carte de présentation et les placer par lots de 100 unités dans des vasques en plastique. 3000 gerbera ont été préparés...


Une joyeuse équipe de volontaires, commerçants ou non, membre d'INJENO ou non

Pas moins de 20 personnes se sont relayées de 8H00 du matin à 14H00 pour emballer le précieux végétal. 6 heures après et 3000 gerberas plus tard, nos emblèmes étaient prêts à être distribués, dans les commerces. Mais nous, les membres d'INJENO, où allions nous les distribuer ?

L'année dernière, nous avions choisi la place Jean Bart [voir notre article] et la ville d'Annoeullin [voir notre article]. Cette année, nous avions décidé de distribuer nos fleurs à Lille. Le centre ville nous paraissait un peu trop anonyme pour une si jeune association comme la nôtre et finalement si peu connue.

Nous avons donc décidé en réunion de bureau de distribuer nos Gerberas à l'hôpital Roger Salengro et à Jeanne de Flandre le samedi 6 juin 2009, veille de la fête des mères.


Eric, papa de la défunte petite Juliette, en compagnie d'Alexis et de sa maman

Nous nous sommes donc rendus, Eric et moi-même dans les services de neuropédiatrie et de neurochirurgie de l'hôpital Roger Salengro non sans avoir obtenu au préalable l'accord des responsables de services, grâce au professeur Louis Vallée que nous remercions chaleureusement au passage.

Nous sommes arrivés vers 9H30 dans ces services, avons fait le tour des chambres et remi une fleur à chaque maman ou mamie qui acceptait de nous recevoir. Eric ou moi-même donnions alors les explications sur notre démarche. Toutes ces personnes nous ont très bien accueilli, y compris par le personnel qui ne tarissait pas d'éloges sur notre recueil de témoignages très apprécié par les mamans. Nous avons laissé dans chaque service un quarantaine de fleurs pour la distribution puisse se faire pendant les jours qui suivaient.


Une dernière petite photo avant d'aller à Jeanne de Flandre


Nous faisons quelques centaines de mètres et sommes accueillis à Jeanne de Flandre, hôpital pédiatrique. Mais à notre grand étonnement, peu de personnes sont présentes et pour cause, les visites sont autorisées de 12H à 20H. Pourtant, les personnes qui circulent dans le hall d'entrée sont toutes concernées par la maladie voire par le handicap et l'épilepsie. C'est ainsi que nous faisons mieux connaissance d'une maman dont le garçon est atteint du syndrome de MARFAN (1).


Nous avons beaucoup parlé avec cette maman et beaucoup d'autres qui se sont confiées à nous...


Eric prêt à accueillir et informer les passants

Eric et moi sommes restés jusqu'à 13 heures, nous avons été relayés par Dorothée et Christelle, maman de Manuel et Hugo qui a leur grand étonnement, elles aussi, se sont retrouvées avec 150 gerberas à distribuer en un après-midi.


Et bien ce fut chose faite, avec sérieux et convivialité, sens de l'écoute et sensibilité, qualités de nos mamans extraordinaires.

A tout vous dire, cette distribution à l'hôpital fut éprouvante, pour nous parents d'enfants extraordinaires, tant les gens que nous rencontrions avaient besoin de dire leur souffrance, leurs attentes, leurs angoisses et leurs espoirs. Mais nous nous sommes sentis à notre place au milieu de ces personnes qui par leurs paroles, leurs attitudes, nous ramenaient à celles et ceux que nous étions avant INJENO : des gens un peu seuls et parfois perdus.

Tout cela n'aurait pas pu arriver sans l'aide de mon ami et complice David Hotot que je remercie à nouveau et auquel j'adresse mes meilleures pensées. La volonté d'un seul homme ne serait rien sans le relais d'une chaîne de solidarité, mue par la compassion et l'altérité, cette chaîne c'est aussi celle de l'amitié, celle de l'association des commerçants de Hondschoote et de son canton que j'embrasse et remercie également.


Votre humble serviteur et David Hotot, Président des commerçants hondschootois et des environs.

Luc Masson
Papa d'Inès
Président d'INJENO

PS : Un remerciement spécial à Valérie, Lulu, Martine et tous les commerçants et bénévoles qui nous ont aidé à l'emballage, pour leur organisation et leur sollicitude

(1) Le syndrome de Marfan , ou maladie de Marfan, est une maladie génétique, se transmettant sur le mode dominant, du tissu conjonctif. Elle atteint l'ensemble des organes du corps humain, avec des degrés très variables dans ses manifestations cliniques. Les organes les plus touchés sont: l'œil, le squelette et le système cardio-vasculaire. Le syndrome de Marfan est une maladie génétique rare. Elle touche une personne sur 3000 à 5000. C'est une maladie héréditaire autosomique dominante, mais un tiers des cas sont dus à des mutations spontanées (non héréditaire). À l'heure actuelle, un enfant sur deux risque d'être atteint, quel que soit son sexe, si l'un de ses 2 parents est atteint. Il n'y a pas de différence entre les sexes. Dans les formes non familiales, un âge paternel avancé semble être un facteur de risque peu prononcé.

(2) Le site des commerçants de Hondschoote et des environs : www.commerceshondschootois.fr

(3) Retrouvez cet événement sur le site du Journal des Flandres : http://www.lejournaldesflandres.fr/actualite/Flandres/Hondschoote/2009/06/11/operation-conjointe-pour-la-fete-des-mer.shtml

Commentaires

Laissez un commentaire