// Accueil / Les billets Injeno / Nos partenaires / Vive le « repas-partage » d’une école qui a un sacré cœur !
Vive le « repas-partage » d’une école qui a un sacré cœur !
Ecrit par Luc MASSON le 18 août 2009

Institutrice suppléante à l’école privée du Sacré-Cœur à Saint-Pol-sur-Mer, j’ai eu l’occasion de parler de l’association INJENO lors de la préparation de la fête pascale en avril dernier !

En effet, les fondements de l’école catholique font de Pâques un temps de réflexion sur la vie de Jésus. Mais cette fête religieuse chrétienne est également l’occasion d’amener un regard critique sur notre vie et nos comportements envers les autres afin de nous améliorer et de la rendre plus belle !

Ainsi, cette année, le projet était d’organiser le jeudi 9 avril 2009 un « repas-partage » entre les 19 classes de mon école, de la maternelle au primaire…


Tata Corinne, une Tata de cœur militant pour la cause INJENO !

Un repas pour rappeler bien évidemment le dernier repas de Jésus et un partage pour faire un don afin d’aider des personnes qui en ont besoin. Cette année deux associations dunkerquoises avaient été choisies : Saint-Vincent-De-Paul et… INJENO !


Logo de l’école privée du Sacré-Cœur, une institution au grand coeur !

Voici quelques souvenirs concernant cet évènement recueillis pour le journal de l’école de juin dernier dans la classe de CE1c :

« Le 9 avril 2009, c’était jeudi Saint, nous avons pensé aux autres et à Jésus »
- David, Khény, Benjamin et Théo -

« Nous avons apporté chacun 5 euros en échange d’un simple repas (pain, jambon ou fromage, yaourt sucré) »
- Elsa et Théo -

« Nous avons très bien déjeuné mais bien sûr ce pique-nique n’a pas coûté ce prix-là »
- Chloé et Morgan -

« La somme d’argent qui n’a pas été dépensée a été versée à des associations :
* Pour des enfants handicapés, ils disent « extraordinaires ». (INJENO)
* Pour des personnes qui n’ont plus beaucoup pour vivre. (Saint-Vincent-De-Paul) »
- Fiona, Julie et Thibault -

« Toute l’école s’est retrouvée pour chanter « Car aime » et parler des deux associations à l’aide d’affiches dans le petit jardin »
- Déniz et Florian -

« Nous, nous sommes allés dans la classe de CM1a pour manger : c’était trop bien ! »
- Maïté et Louis -

Grâce à ce « repas-partage », l’école privée du Sacré-Cœur de Saint-Pol-sur-Mer a pu récolter la modique somme de 750 euros à partager entre les 2 associations désignées. C’est donc un don de 325 euros que j’ai eu le plaisir de remettre à Sandrine et César, en espérant pouvoir ainsi contribuer à certains projets aux profits des enfants de l’association INJENO et notamment au bonheur de ma petite nièce Jeanne !!!


Le courrier nous notifiant la remise du don de 325 € !

Je tiens tout particulièrement et vivement à remercier M. Jacques BOUCHE – Directeur de l’école du Sacré-Cœur de Saint-Pol-sur-Mer – pour avoir choisi pour ce don l’association INJENO parmi toutes les associations dunkerquoises existantes ! Et je remercie également chaleureusement tous les enfants de l’école qui ont fait de ce repas-partage un moment de grande générosité !!!


Moment de joie et de complicité dans les bras de ma Tata !

Corinne D.
Tata de Jeanne et Hugo, Marraine de Louise

La remise de don de Tata Corinne (ou marraine, selon lequel de nos 3 enfant est concerné !) est l’occasion pour nous – Maman et Papa de Jeanne - de préciser un point qui nous tenait à coeur :

Lorsque – en tant que représentant d’une association de parents d’enfants (poly)handicapés – nous recevons un don de la sorte, nous ne pouvons qu’être reconnaissants et honorés. Reconnaissants car ce don témoigne de la mise en place d’une chaîne solidaire à l’attention expresse de nos enfants extraordinaires. Honorés car la cause que nous défendons, les valeurs que nous essayons de véhiculer et les projets que nous tentons de mener à bien ont su toucher ces personnes et trouver une certaine légitimité aussi bien à leurs yeux que dans leur propre action associative.

Mais lorsque nous – en tant que parents de Jeanne – nous recevons un don suite à l’initiative d’un membre de notre famille (tel que Tata / Marraine Corinne, Mamie et Papi Rosendaël, ou bien encore Tata / Marraine Aurore - toujours selon lequel de nos 3 enfant est concerné !) ou d’un proche, nous ne pouvons qu’être touchés car bien plus qu’un geste emprunt de solidarité, il s’agit avant tout d’une preuve d’Amour… un sentiment dont notre petite Jeanne – polyhandicapée - ne comprend pas forcément le sens mais qu’elle est néanmoins en mesure de ressentir au plus profond de son être… et d’apprécier à sa juste valeur ! Pour cela, merci du plus profond de notre cœur de parents !

Sandrine & César PLAISANT
Parents de l’adorable petite Jeanne… sans oublier sa facétieuse sœur jumelle Louise et son aventurier de grand frère Hugo

Commentaires

Laissez un commentaire