// Accueil / Les billets Injeno / Parlons de nos enfants / Eric, Karine, il y a 7 ans…
Eric, Karine, il y a 7 ans…
Ecrit par Luc MASSON le 28 juillet 2015

On ne peut se résoudre à accepter le départ d'un enfant, c'est encore plus vrai quand il s'agit de SON enfant. Il n'y a pas un jour où je ne pense pas à vous 4, et à elle, Juliette. Mais depuis elle, 9 autres enfants ont quitté cette terre, j'ai de plus en plus de mal à le vivre.

Karine, Eric,

Bien sûr que nos pensées vont vers vous en ce jour.
Bien sûr que nous ne pouvons oublier, le moment, la seconde où le téléphone à sonner, où une voix de maman nous annonçait le départ de sa fille chérie.

Bien sûr que la mémoire est alors un offrande, une marque d'attention. Ni les fleurs, ni les cadeaux en tous genres ne remplaceront la compassion et la sollicitude.

Vous savez la nôtre acquise.

juliette

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous embrassons tous les 4, Karine, Charlotte, Max et Eric. Nous te saluons évanescente juliette, dis lui, au très haut, qu'ici bas, c'est vraiment difficile sans vous.

Pour le bureau d'INJENO
Luc Masson

 

 

Commentaires

2 commentaires

  1. Les années n’estompent pas la douleur de la.perte de notre Juju , chaque jour , chaque heure chaque moment nous la rappelle , un cri d’enfant , un rire un sourire nous la rappelle . Mais nous l’imaginons très haut avec les anges et cela nous console . Puisse t’elle veiller sur vous .
    Éric et Karin

  2. bonjour , c’est marie charlotte j’imagine votre douleur à l’époque ou votre fille ést décédé j’étais mal peiné

    a tel point que je m’en voulais de trop parler en blog
    je ne l’oublierai jamais , je ne l’aipas connu personnellement mais au travers injeno

    je pense que julietre vous vout de son paradis en couleurs il n’y a pas de mot juste vous dire bravo d’avoir rendu votre fille aussi radieuse combative et cette saleté de recherche qui n’avançait pas
    jamais vous avez abandonner bon courage et gros bisous

Laissez un commentaire

02/08/2015
lenen a écrit :

bonjour , c'est marie charlotte j'imagine votre douleur à l'époque ou votre fille ést décédé j'étais mal peiné a tel point que je m'en voulais de trop parler en blog je ne l'oublierai jamais , je ne l'aipas connu personnellement mais au travers injeno je pense que julietre vous vout de son paradis en couleurs il n'y a pas de mot juste vous dire bravo d'avoir rendu votre fille aussi radieuse combative et cette saleté de recherche qui n'avançait pas jamais vous avez abandonner bon courage et gros bisous

Tous les commentaires
Ecrire un commenter

hacklink al hd film izle duşakabin fiyatları fethiye escort bayan escort - vip elit escort dizi film izle erotik film izle erotik film izle deneme bonusu duşakabin duşakabin temizliği hack forum perabet türk ifşa marsbahis betkom